27 °C Port-au-Prince, HT
21 janvier 2022

Éditorial

La Sécurité demeure une urgence en Haiti: mais pourquoi ne priorise t-on pas l'homme qu'il faut à la place qu'il faut?

La Sécurité demeure une urgence en Haiti: mais pourquoi ne priorise t-on pas l’homme qu’il faut à la place qu’il faut?

Avant même d’aller plus loin, il est plus que nécessaire de comprendre la notion de sécurité. Par définition classique, la sécurité est un état où les dangers et les conditions pouvant provoquer des dommages d’ordre physique, psychologique ou matériel sont contrôlés de manière à préserver la santé et le bien-être des individus et de la communauté.

Ni Godson Orélus, ni Michel-Ange Gédéon, ni Mario Andrésol, ne peuvent revenir à la tête de l'institution policière

Ni Godson Orélus, ni Michel-Ange Gédéon, ni Mario Andrésol, ne peuvent revenir à la tête de l’institution policière

Dans ce contexte actuel marqué par l’insécurité galopante et des opérations anti-gang mal planifiées, depuis l’arrivée de l’ancien militaire, Léon Charles, pour une deuxième fois à la tête de la Police Nationale d’Haïti (PNH), après la parution d’un arrêté présidentiel en date du 16 novembre 2020, de nombreuses voix s’élèvent chaque jour, pour exiger le remplacement de l’ancien responsable des Gardes-Côtes pour son incapacité à garantir la sécurité dans le pays.

error: Content is protected !!