24 °C Port-au-Prince, HT
15 mai 2021

Le miroir de l'info !

Quand le dollar américain porte atteinte à notre chère Gourde nationale.

Quand le dollar américain porte atteinte à notre chère Gourde nationale. 1

Par: Jacquelin Coque

Après un décret flou publié le 16 juin 2020, une circulaire datée19 juin dernier portant la signature de Jean Baden Dubois, le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH), tous transferts d’argent arrivant en Haïti via des banques commerciales et/ou des maisons de transfert doivent payer en monnaie nationale qu’est la gourdes à leurs bénéficiaires. Cela est dû à cause d’un manquement de billet vert dans les banques haïtiennes nuance-t-il . Si vous désirez avoir des billets verts, vous devez posséder un compte dollar dans l’une des banques haïtiennes facilitant ce service. Une chose apparemment difficile pour la majorité du peuple haïtien

Le gouverneur de la Banque Centrale, Jean Baden Dubois dit constater des irrégularités dans les paiement des transferts d’argent dans plusieurs villes d’Haïti où les taux de change ne respectent le taux de référence de la BRH.

Oui monsieur Dubois nous avons constaté que les banques commerciales et la plus part des maisons de transferts d’argent ont dérogé les lignes directives de votre institution au vu et au su de tous. Maintenant vous dites que vous êtes entrain de prengbdre des mesures régulatrices pour remédier à la situation.

Monsieur le gouverneur vous avez déjà pensé aux grognes et aux scandales que cela pourraient produire? Car la majeure parti des transactions effectuées en Haïti sont dollars. Vous avez déjà pensé à un citoyen ou une citoyenne qui reçoit un transfert d’argent d’un proche venant d’un pays étranger pour la location de sa maison en dollar américain? Exemple d’un échantillon: un bénéficiaire qui devrait payer sa maison pour un montant de 2000 dollars américains. On lui a envoyé cette Somme, à la récupération le bénéficiaire reçoit les 2000 dollars à 110 gourdes pour un dollar, donnant un montant 220 000 gourdes. Ce même bénéficiaire va acheter ou doit acheter ces 2000 dollars à 115…gourdes pour un dollar donnant un montant 230 000 gourdes pour cette même location, soit une différence de 10 000 gourdes maintenant où est-ce qu’il va trouver la différence ?

Vous êtes pas sans savoir monsieur le gouverneur,
l’achat d’une voiture se fait en US, l’achat d’un terrain se fait en US,
l’achat d’une paire de souliers, d’un pantalon d’une chemise… en US,
les produits de premières nécessités qui sont aux étalages des supermarchés de la place se vendent en US et même les funérailles d’une personne décédée se font en US. C’est bien l’heure de l’application du refrain du meringue carnavalesque du groupe Chandel dans les années 2000 qui disait : ” nou chita la nap kale wès , dèt peyi a an US”. Oh non! “nap resevwa an goud epi nap depanse an US”.

Monsieur le gouverneur vous avez un cabinet sans doute, dans ce cabinet vous avez des conseillers, n’est-ce pas? Qui parmi ces conseillers qui vous a poussé à prendre cette décision considérant déjà comme anti-peuple.

Monsieur le banquier est-ce que vous avez déjà concerté avec votre ministère de tutel en vue de stabiliser la gourde haïtienne face au dollar plénipotentiaire. Est-ce que vous avez travaillé de concert avec le ministère du commerce concernant le prix des produits qui sont étalés en dollar américain dans les supermarchés de la place. Ainsi que les instances compétentes gérant la location des maisons en dollar américain.

Sinon mettez vos tympans prêt pour écouter le cri de la révolte d’un peuple en lambeaux sans oublier votre toge d’avocat pour aller défendre la gourde haïtienne face au dollar galopant que vous faites la défense.

Si vous refusez de vous soumettre à la voix du peuple, vous serez pitoyable par le peuple ainsi par la gourde haïtienne.


Éditorialiste

error: Content is protected !!