24 °C Port-au-Prince, HT
19 juin 2024

renamel

" Les auteurs des actes de brutalité à l'encontre des journalistes doivent être punis ", exige le RENAMEL

 » Les auteurs des actes de brutalité à l’encontre des journalistes doivent être punis « , exige le RENAMEL

Dans une note, le Réseau National des Médias en Ligne (RENAMEL) a condamné avec fermeté la brutalité policière dont sont victimes des journalistes dans l’exercice de leur métier lors des récentes manifestations antigouvernementales, particulièrement Jean Marc Jean, journaliste à Radio Télé Actualité qui a été gravement blessé par une bombe lacrymogène.

Haïti : 7 médias en ligne rejoignent les rangs de RENAMEL

Haïti : 7 médias en ligne rejoignent les rangs de RENAMEL

L’association et organe régulatrice de la presse en ligne en Haïti dénommée  » Réseau National des Médias en ligne  » , ayant pour sigle  » RENAMEL « , vient d’intégrer sept (7) médias haïtiens en ligne. Il s’agit de : Image7, La Question, Racine Info, Réalité Info, Konekte m, Radiographie et Le Facteur Haiti […] informe son président, Me. Berrick Estidore, à travers un communiqué de presse daté 6 décembre 2023.

CETINFO et RENAMEL proposent une formation gratuite aux travailleurs de la presse

CETINFO et RENAMEL proposent une formation gratuite aux travailleurs de la presse

Cette formation gratuite lancée dans l’intérêt des médias haïtiens et initiée par le Centre de Technologie en Informatique (CETINFO) et le Réseau National des Médias en Ligne (RENAMEL) se déroulera autour  » des droits de la presse et des nouveaux outils industriels et technologiques disponibles pour l’amélioration des travaux de presse « , a observé l’agence en ligne KAPZY NEWS dans la journée du dimanche 12 février 2023.

Le Renamel exige des excuses publiques de la part de Jovenel Moïse pour ses déclarations irresponsables

Le Renamel exige des excuses publiques de la part de Jovenel Moïse pour ses déclarations irresponsables

Dans une note de dénonciation, le Réseau National des Médias en Ligne (RENAMEL) dit avoir appris avec stupéfaction les déclarations irresponsables et compromettantes du Président Jovenel MOÏSE à l’encontre de la corporation de la presse lors de sa rencontre virtuelle, le 22 février 2021, avec les membres du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) durant laquelle il a assimilé des présumés membres de gang à des journalistes et manifestants pour attaquer les agents de la Police nationale d’Haïti (PNH), à travers les protestations anti-gouvernementales.