33 °C Port-au-Prince, HT
25 mai 2020

Les réalisations du Dr Jean Bertrand Aristide refont surface 16 ans après son accession au pouvoir

Dans un micro-trottoir réalisé mercredi 01 Avril 2020 à Port-au-Prince, notamment au champ de mars, plusieurs citoyens pro-Lavalas ont vanté les réalisations liées à l’ancien régime de Jean Bertrand Aristide dans les domaines de la santé et des infrastructures dans le contexte de l’épidémie de COVID-19 qui fait rage actuellement.

Les réalisations du Dr Jean Bertrand Aristide refont surface 16 ans après son accession au pouvoir 1

Lors de ce micro-trottoir un cadre de Fanmi Lavalas qui requiert l’anonymat a déclaré : de 2001 à 2004 avec un maigre budget d’environ 40 milliards de gourdes, l’administration de Jean Bertrand Aristide a pu réaliser les lycées de Grand-Ravine, de Carrefour-Feuilles, de la Croix-des-Bouquets, de Cité-Soleil, de La Saline ainsi que les constructions des places publiques de Delmas 2, Cité-Soleil, Fontamara 43, Carl Bois, Gérald Bataille, Clercine, Petit-Goâve, Dame des Cayes, Port-de-Paix et Saint Louis du Nord.

Aussi ajoute-t-il, la tour 2004 constitue l’une des attractions du Champs de mars. Ce budget de 40 millards de gourdes, dit-il, a également facilité le réaménagement du Lycée Philippe Guerrier, la construction de l’hôpital La Paix à Delmas 33 et du Centre de santé de Descayettes, la construction de la route réliant des Cayes à Port-Salut, la réalisation des projets de villages Renaissance, ONAVIL, y compris le Building 2004.

LIRE AUSSI:  MHAVE:Yvon Bonhomme investi dans ses fonctions et donne déjà le ton

D’autres citoyens questionnés dans le cadre du micro-trottoir réalisé mercredi ont fait savoir que le laboratoire national, œuvre de l’ancien président Aristide, joue un rôle incontournable pour diagnostiquer le Coronavirus à travers tout le territoire national.

En ce qui à trait à l’éducation, ce cadre de Fanmi Lavalas réquérant l’anonymat, a rappelé qu’environ 150 jeunes avaient bénéficié des bourses d’études chaque année pour se rendre à Cuba.

Outre cela, les écoles publiques offraient chaque jour des repas chauds gratuits à l’attention des élèves. Les villes de Jacmel, Cayes, Mirebalais étaient électrifiées 24/24 entre 2001 et 2004, a-t-il laissé entendre.

En conclusion, d’autres citoyens interrogés croient que l’espoir de changement qu’avait incarné Jean- Bertrand Aristide, après la chute de la dictature duvaliériste de 1986, s’est évanoui le 29 février 2004 après avoir été contraint l’ancien prête de Saint-Jean Bosco de quitter le pouvoir par la force.

error: Content is protected !!