29 °C Port-au-Prince, HT
30 octobre 2020

La RadioLih dénonce la brutalité policière contre l’un de ses correspondants à Port-au-Prince

Dans une note de protestation transmise jeudi soir à l’agence en ligne KAPZY NEWS, la RadioLih a dénoncé avec la plus grande rigueur, la brutalité policière dont a été l’objet  jeudi 10 septembre 2020, Franclin Luckner, l’un des correspondants de la radio, qui assurait la couverture des mouvements revendicatifs des lycéens à Port-au-Prince.

La RadioLih dénonce la brutalité policière contre l'un de ses correspondants à Port-au-Prince 1

Ce genre d’actes qui constitue « une violation à la liberté de la presse », nous dévoile la vraie nature du régime en place, qui tâche de mettre tout en œuvre pour contenir toute forme d’expression revendicative dans le pays, a souligné le directeur général de la RadioLih, John Wesley Delva, dans la note.

Il est alors évident, que par ses agissements barbares et ignobles, le pays a quitté les rails de la démocratie pour sombrer dans une dynamique de gouvernance totalitaire, qui ne veut pas dire son nom, peut-on lire.

La RadioLih qui promeut et qui croit dans des valeurs démocratiques et républicaines, déplore amèrement cet incident malheureux, et enjoint les organismes de presse, de défense des droits humains et la société civile, à jouer leur rôle d’avant-gardiste face aux dérives policières qui menacent le fondement même de la République.

LIRE AUSSI:  Haïti: Réalisation de la première assemblée générale ordinaire de l'AHJI

Tout en renouvelant sa ferme et inébranlable volonté de continuer à faire son travail, la RadioLih plaide en faveur d’une société de justice, où l’État de droit en est le socle.

error: Content is protected !!