24 °C Port-au-Prince, HT
24 février 2024

Haïti : Me. André Michel minimise l’arrivée de la date du 7 février 2024

L’un des alliés du pouvoir en place, ancien avocat du peuple haïtien et instigateur du mouvement « Barikad nou se avni nou », Me. André Michel, s’est moqué de la mise en place d’une nouvelle alliance politique, composée selon lui, de trafiquants de drogue, de chefs de gangs et de politiciens corrompus, visant à renverser le Premier ministre de facto, Ariel Henry, le 7 février prochain.

Haïti : Me. André Michel minimise l'arrivée de la date du 7 février 2024

Pour Me Michel, 7 février sera un jour comme tous les autres jours et le Premier ministre Henry ne cédera le pouvoir à personne.

Le leader du SDP a, par ailleurs, prôné un dialogue politique entre les acteurs et la société civile afin de construire un gouvernement d’unité nationale qui devrait aboutir à la formation d’un conseil électoral provisoire pour la tenue d’élections crédibles, a-t-il indiqué.

Le partisan zélé d’Ariel Henry, a également souligné que le véritable débat d’aujourd’hui est la révision de la constitution haïtienne, l’insécurité générale et l’organisation des élections.

 » Ceux qui s’opposent à l’arrivée d’une force internationale en Haïti ont d’autres intérêts et contribuent au financement de gangs dans le pays « , a déclaré Me. André Michel.