31 °C Port-au-Prince, HT
12 août 2020

Mes Réflexions sur l’Avenir d’Haïti.

Mes Réflexions sur l'Avenir d'Haïti. 1


Par : Père Jean-Miguel Auguste.

Paru le 30 janvier 2020.

L’auteur de l’article, qui est d’ailleurs une connaissance, dénonçant la Nonciature et l’Eglise Catholique comme seuls responsables des malheurs des Haïtiens, ignore les vrais ennemis de la Patrie. Ce n’est pas le lieu où se déroulent les négociations proposées qui devrait lui poser problème, mais plutôt l’indécence de ces chefs de partis non représentatifs et impopulaires à vouloir négocier avec un pouvoir décrié et de mauvaise foi, qui, la veille encore, les vexait et les ridiculisait magistralement. Lutter et gagner requièrent d’identifier et de connaitre ses vrais adversaires. Aujourd’hui , l’ennemi n’est pas l’Eglise Catholique qui joue un rôle indiscutable de suppléance partout dans le Pays et presque dans tous les domaines et encore moins la Nonciature qui ne fait que refléter la mansuétude du Pape envers ce peuple qui a trop longtemps souffert, mais bien nos politiciens opportunistes, mesquins, bornés et verreux qui ne sont pas à leur coup d’essai. Qu’ont-ils à gagner à vouloir plaire à la communauté internationale en collaborant avec le Président Jovenel? Un poste de Ministre pour un an et quelques directions générales? Quand apprendrons-nous à défendre les intérêts nationaux?

Que l’on se rappelle. Ils ont torpillé 2004, saboté le mouvement de revendications populaires en 2014, trahi la Nation en 2016. Pour moins de 30 deniers, ils sont prêts à livrer leur âme au diable. On ne traite pas un abcès avant qu’il n’ait atteint sa maturation. Ce n’est qu’après son éclatement qu’on cure et qu’on le soigne. Il est trop tard pour se compromettre avec un pouvoir caractérisé par des massacres, la cleptomanie, le banditisme, la prolifération des gangs armés et l’impunité.

LIRE AUSSI:  Otè : Pedrica Saint-Jean : Grenadye : Alaso !

Le mieux aujourd’hui est de laisser le Président Jovenel Moise et sa clique diriger seuls et terminer la dernière année de mandat puisque ce dernier arrive à échéance le 7 février 2021. Ainsi, porteront-ils seuls la responsabilité de leur échec. Il ne faut pas répéter les erreurs et les bêtises de 2014 avec l’entrée d’une partie de l’opposition dans le Gouvernement d’alors. Poliquement et diplomatiquement cela n’avait bénéficié qu’au Président de l’époque.
Sommes-nous toujours condamnés à retourner ”tels des chiens vers notre vomi” comme l’avait dit l’illustre Professeur Lesly Manigat?

Au constat, il est temps pour ces politiciens non mandatés de se retirer et de retourner chez eux et aussi pour l’opposition multiforme de parvenir à un leadership unique, de repenser sa stratégie de lutte, de résistance, de dénonciation et de prise de pouvoir. Laissez, tout en restant vigilants, à Jovenel ce qu’il lui reste encore de pouvoir et de gouvernance. Que personne du secteur Populaire ou Démocratique ne vienne lui apporter une apparente légitimité et endosser ou partager son bilan catastrophique sous quelque prétexte que ce soit. Son échec et celui de son équipe sont cuisants, sans excuse et sans appel.

LIRE AUSSI:  Quand la jeunesse haïtienne arrêtera ses faux pas ?

Le moment est venu de préparer l’Avenir d’Haïti avec une équipe compétente et honnête, déterminée et résolue et dont la seule vocation et raison d’être, sera de lancer enfin ce Pays sur la voie du développement, de la modernité, de la prospérité, de la création de richesses et d’emplois par l’application stricte des règles de bonne gouvernance, l’exploitation méthodique et disciplinée de notre sous-sol et la répartition juste des fruits de cette prospérité prochaine.

+50937470865
+13473378954
[email protected]

error: Content is protected !!