30 °C Port-au-Prince, HT
20 juin 2024

Léogane: les agents de la BSAP se disent prêts à toute éventualité contre Ariel Henry !

Les agents de la Brigade de Sécurité des Aires Protégées (BSAP) cantonnés dans la commune de Léogane, n’excluent pas le scénario d’un affrontement armé avec les policiers et ne jurent que par la démission du premier ministre de facto, Dr. Ariel Henry, le 7 février 2024, au regard de l’accord du 21 décembre 2022. 

Léogane: les agents de la BSAP se disent prêts à toute éventualité contre Ariel Henry !

La colère des agents de la BSAP s’est accentuée 23 janvier 2024 après la révocation de leur chef, Jeantel Joseph, ex directeur de l’Agence Nationale des Aires Protégées (ANAP) et la parution d’un communiqué de presse rendu public par le gouvernement d’Ariel Henry interdisant ces derniers de circuler avec uniformes et armes sur tout le territoire national.

Des agents de la BSAP qui ont ouvertement affiché leur support à l’ancien chef rebelle de 2004, Guy Phillipe, appellent le premier ministre Henry à quitter le pouvoir au plus vite pour éviter un bain de sang.

Outre cela, ils ont annoncé, 1er février, qu’ils se préparaient à l’éventualité de plus en plus probable d’un affrontement armé si les agents de la police nationale se font dérober leurs armes et tirer dessus.