25 °C Port-au-Prince, HT
21 août 2019

Le MSPP entend relancer la campagne de prévention contre la filariose lymphatique

Le MSPP travaille à la protection de la population contre les maladies et lutte afin de doter le pays d’un système de santé fiable capable de fournir, sans exclusion, des soins de santé de qualité à toute la population haïtienne.

Dans le cadre de sa conférence hebdomadaire LES LUNDIS DE LA PRESSE, le Ministère de la Communication a reçu, ce lundi 23 avril 2018, le Directeur Général du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), Dr Lauré Adrien, accompagné du Directeur Sanitaire de l’ Ouest (DSO), Dr Martial Benêche, de plusieurs cadres du MSPP et de Représentants d’institutions partenaires techniques de la MSPP. Cette 40ème conférence s’est située autour du développement de la filariose (causes, soins, mesures préventives) et du lancement de la campagne contre cette maladie.

La Filariose lymphatique communément appelée éléphantiasis ou «gros pied» est une maladie parasitaire due à la présence des petits vers dans le sang. Elle se transmet d’une personne infectée à une personne saine par l’intermédiaire des piqûres de moustiques. Cette infection qui peut provoquer une altération du système lymphatique présente des signes effrayants : Lymphœdème (Gros pieds), Hydrocèle (Maklouklou). Cependant, même en l’absence de ces signes bien connus, les dégâts causés au niveau du système circulatoire se manifeste dès fois par l’émission d’une urine laiteuse (Chylurie).

Pour lutter contre cette maladie sur le territoire national, le MSPP a déployé une stratégie à deux volets : la distribution de masse de médicaments aux fins de prévenir les nouvelles infections et la prise en charge des personnes présentant les signes cliniques pour soulager les souffrances. Le Programme National de Lutte contre la Filariose Lymphatique constate jusqu’ici avec satisfaction les retombées de la campagne de prévention. Signalons que 117 sur 140, soit 84% des communes du pays remplissent les conditions d’arrêt de la distribution de masse des médicaments. Cependant, 23 communes du pays, notamment 8 dans le Nord, 13 dans l’Ouest, ainsi que Port-de-Paix et Gonaïves sont encore à risque.

Le Directeur Général du MSPP, Dr Lauré Adrien, a profité de cette occasion pour remercier les partenaires techniques et financiers du MSPP, dont l’OPS/OMS, l’USAID à travers l’IMA World Health, le CDC (Center for Disease Control and Prevention) et le Centre Carter pour leur support dans le cadre de la lutte contre la filariose dans le pays. Mme Alyssa W. Leggoe, Responsable du Programme de Santé à l’USAID a, pour sa part, reconnu les efforts consentis par les autorités sanitaires haïtiennes dans la lutte contre la filariose dans le pays et a réaffirmé l’engagement de l’USAID de soutenir le MSPP en vue d’atteindre l’objectif d’éradiquer cette maladie sur le territoire national.

Pour continuer la lutte, le MSPP compte relancer la campagne de prévention dans les 23 communes à risque. La campagne débute dans 5 communes du département de l’Ouest: Tabarre, Cité Soleil, Port-au-prince, Carrefour et Delmas. Elle se fera du 26 avril au 4 juin 2018 dans ce Département. Le Directeur Sanitaire de l’Ouest, Dr Martial Benêche encourage toute la population, à l’exception des femmes enceintes et enfants de moins de deux ans à prendre les médicaments dans le cadre de la campagne. Un numéro de téléphone est disponible pour toutes les questions relatives aux activités de la campagne: 509-3731 3030.

Le Directeur de la Coordination des Programmes Nationaux de la Malaria et de la Filariose, Dr Jean Frantz Lemoine invite également la population à collaborer dans la campagne tout en ajoutant que le MSPP travaille en Collaboration avec les autres instances étatiques concernées pour éliminer les moustiques dans le cadre de la prévention contre la filariose.

error: Content is protected !!