29 °C Port-au-Prince, HT
26 septembre 2020

Faute de détenus, les Pays-Bas ferment 4 prisons

Face à la baisse de la criminalité et donc de la population carcérale, le royaume va fermer quatre établissements pénitentiaires, expliquent les Échos.

«Le financement de prisons vides coûte des millions d’euros par an qui sont prélevés sur les impôts des contribuables», a justifié le ministre de la Protection de l’État de droit, Sander Dekker, en annonçant la fermeture prochaine de quatre centres pénitentiaires dans le royaume.

Selon Les Échos, la chute de la population carcérale s’explique par une baisse de la criminalité. Peu convaincus de l’efficacité des séjours en milieu carcéral, les magistrats néerlandais font également preuve d’une approche pragmatique et progressiste en matière répressive. Le royaume a ainsi favorisé la surveillance des prévenus au moyen de bracelets électroniques.

Il y a quelques années, les Pays-Bas avaient loué leurs prisons vides à la Belgique et à la Norvège.

LIRE AUSSI:  Une jeune haïtienne retrouvée pendue à un arbre au Brésil

Avec Le Parisien

error: Content is protected !!