28 °C Port-au-Prince, HT
25 février 2021

Face aux assauts des bandits qui sèment la terreur, Jovenel Moïse menace de récourir à l’armée

Se disant préoccupé par la montée grandissante du phénomène de l’insécurité dans le pays, le président Jovenel Moïse, lors de son passage dans la région artibonitienne, a annoncé ce vendredi 4 septembre 2020 le recours à l’armée haïtienne pour contrecarrer l’action des bandits sur le terrain, a observé l’agence en ligne KAPZY NEWS.

Face aux assauts des bandits qui sèment la terreur, Jovenel Moïse menace de récourir à l'armée 1

Par : Célou FLECHER

Il y a deux (2) forces armées dans le pays. La police et l’armée d’Haïti. La police est une force civile. Quand elle faillit à sa mission, je déclare publiquement, même si cela va susciter des grognes, que j’ai décidé de faire appel à l’armée face aux assauts des bandits lourdement armés qui sèment la terreur sur le territoire national. » Nap mete lame nan bouda yo « , a laissé entendre le chef de l’Etat Jovenel Moïse.

Il dit reconnaitre l’impuissance des policiers pour mettre un frein à l’insécurité affirmant qu’à ce point qu’il ne livrera pas le pays aux bandits.

Dans cette même ordre d’idées, un commissariat est promis par Jovenel Moïse à la population de Carrefour-Peille. Ce commissariat sera construit en trois (3) mois dans la localité de Moreau.

En conclusion, le premier mandataire de la nation demande aux ministres de la défense, M.Jean Walnard Dornéval, et de la justice, Me. Rockfeller Vincent, de se mettre comme un seul homme afin de l’aider à combattre le climat d’insécurité qui sévit dans le département de l’Artibonite.

error: Content is protected !!