28 °C Port-au-Prince, HT
23 octobre 2020

Des hommes armés gagnent les rues de la capitale : ASHARDHU dénonce le silence complice de l’Etat

L’Association Haïtienne pour le Respect des Droits Humains (ASHARDHU), monte au créneau pour dénoncer la parade spectaculaire des hommes armés identifiés, qualifiés de  » bandits « , le mardi 7 juillet 2020. Dans une interview exclusive accordée à la rédaction de KAPZY NEWS, le Directeur Exécutif de cette structure, Pierre Noël Jackson, juge  » complice  » le silence des autorités haïtiennes.

Des hommes armés gagnent les rues de la capitale : ASHARDHU dénonce le silence complice de l'Etat 1

Par : Célou FLÉCHER

D’entrée de jeu, le responsable d’organisation dit constater avec indignation un groupe de jeunes âgés de 15 et 16 ans qui défilaient à travers les rues de Port-au-Prince, en possession d’armes de gros calibres, terrorisant ainsi d’honnêtes gens et de paisibles citoyens.

M. Pierre Noël dit s’étonner encore plus du fait les autorités compétentes dont ceux du Conseil Supérieur de la Police Judiciaire n’ont pipé mot, car ajoute t-il, les tentatives d’explication du porte-parole adjoint de la PNH, M.Gary Desrosiers ne servent à rien par rapport à la gravité de l’acte posé par les caïds.

Et le pire, le défilé s’était déroulé sous les yeux des agents de l’institution policière, a t-il fustigé, ajoutant que ces genres d’action ne font que ternir l’image du pays ainsi que celle des autorités de l’État aux yeux de la communauté internationale.

LIRE AUSSI:  L'association LIH procédera à l'inauguration de son bureau à Montréal Nord ce dimanche

Après cette démonstration de force, le Directeur Exécutif de l’Association Haïtienne pour le Respect des Droits Humains (ASHARDU), demande au premier ministre Joseph Jouthe en tant que chef du CSPN d’assumer pleinement ses responsabilités pour éviter qu’un tel acte de banditisme ne se répète plus dans le pays et pour traquer les bandits pour les mettre hors d’état de nuire.

Au terme de cette interview, le militant des droits humains invite la population haïtienne d’être très vigilante face à la proliferation des gangs armés dans les quartiers populaires à la solde des politiciens.

error: Content is protected !!