33 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

16 jours d’activisme et la lutte contre la violence faites aux femmes, le CNSCA s’engage auprès du MCFDF

Dans le cadre des 16 jours d’activisme et la commémoration de la « journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes » tenus le jeudi 25 novembre 2021 dans la ville de Hinche, dans le département du centre, le Conseil National de la Société Civile (CNSCA) dirigé par son coordonnateur, M. Joseph Domingue Orgella, a été au cœur de ce grand événement, aux côtés du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme (MCFDF).

16 jours d’activisme et la lutte contre la violence faites aux femmes, le CNSCA s'engage auprès du MCFDF

En effet, pour rehausser l’éclat de cette grande journée et montrer leur support à la lutte contre la violence faites aux femmes et aux filles, plusieurs organisations et/ associations de femmes, des autorités policières et judiciaires du plateau central, des partenaires techniques et financiers,des membres de la presse se sont joints au Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes(MCFDF).

Le CNSCA, une structure travaillant avec tous les acteurs, tous les secteurs de la vie nationale dans le but de frayer un chemin vers le changement de ce pays, n’a jamais raté une occasion de se montrer digne d’être une structure avant-gardiste par son implication dans tout ce qui prône le patriotisme, le sens de l’engagement, le respect des droits de l’homme, la lutte pour le progrès et le développement du pays mais aussi le respect des droits des femmes. De ce fait, le CNSCA a marqué cette journée de commémoration de la lutte pour l’élimination de la violence contre les femmes et les filles avec une détermination à nulle autre pareille.

Alors que plusieurs de ses membres étaient aux côtés de la Ministre et des cadres du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes pour commémorer la « journée internationale de la lutte pour l’élimination de la violence contre les femmes  » le 25 novembre dernier a Hinche, des organisations membres de du CNSCA ont elles aussi célébrèrent en grande pompe cette date considérée comme mythique pour les organisations et/associations de femmes et les féministes du monde entier.

À cet effet, le Collectif des associations Femmes Signataires de l’accord du 11,12 et 13 septembre 2021(COFASA) a organisé une grande journée de réflexion sur la violence basée sur le genre(VBG) et les différentes formes de violences dont les femmes sont victimes chaque jour dans la société, à Delmas 83, au local de la CNSCA. De plus dans le département du Nord-est, l’Association des Femmes de Ouanaminthe(AFO) a emboîtée le pas en organisant une grande activité à l’occasion de cette date en vue de sensibiliser la population sur la nécessité de réduire systématiquement voire freiner définitivement la violence à l’égard de femmes. Dans la Grande-Anse, plus précisément à Jérémie et à Dame Marie, MOFEDGA et AFESDAM ont célébré en grande pompe la journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes. Tenue cette année sous le thème « vyolans sou Fanm ak Tifi se lènmi lasosyete, nap denonsel. » par le MCFDF, ces organisations membres du Conseil National de la Société Civile Ayitienne(CNSCA) ont largement contribué à la réussite de cet événement.

En somme, le CNSCA est une structure transversale qui apporte son soutien à tous les secteurs du pays pour le bien de la population. C’est donc en ce sens qu’il s’implique à fond dans la lutte pour l’émancipation de la femme, et le cas échéant, dans la lutte pour l’élimination de toutes les formes de violence à l’égard des femmes. Car, le progrès et le développement du pays doit passer inévitablement par le respect des droits des femmes qui constituent le moteur de l’économie du pays, la matrice même de la nation que nous sommes. Toutefois, il nous faut, tous autant que nous sommes, apporter notre contribution à la lutte pour défendre et promouvoir les droits des femmes en Haïti. Le pays a besoin de ses filles et de ses fils pour sortir de cette impasse. Pour y parvenir, il faut donc songer à construire une société où Homme et Femmes sont sur le même pied d’égalité.

error: Content is protected !!