26 °C Port-au-Prince, HT
3 octobre 2022

Partenariats universitaires agricoles en Haïti : l’USAID fait un don de 12 millions de dollars

l’Agence américaine pour le développement international (USAID) a servi d’intermédiaire au Gouvernement américain pour faire parvenir 12 millions de dollars au Feed the Future Sustainable Intensification Innovation Lab (SIIL) [Nourrir les laboratoires d’innovation du futur] un consortium de l’Université de l’État du Kansas. C’est une subvention échelonnée sur une période cinq ans dans le but de développer un centre d’excellence axé sur la croissance économique et l’agriculture en Haïti. C’est ce qu’a appris la rédaction de KAPZY NEWS le mardi 24 mai 2022, par l’entremise du Bureau de la diplomatie publique de l’Ambassade Américaine en Haïti.

Partenariats universitaires agricoles en Haïti : l’USAID fait un don de 12 millions de dollars

Ce centre d’excellence se basera sur l’atténuation, l’adaptation et la résilience au changement climatique en Haïti. Il se concentrera aussi sur le renforcement des capacités institutionnelles et humaines afin que le pays soit en mesure d’identifier et de rechercher des solutions à ses problèmes agricoles en partenariat avec des universités américaines. Nicole Theriot, chargé d’affaires a.i. des États-Unis, souligne que « le gouvernement américain est heureux d’aider à développer ce centre d’excellence en Haïti pour engager les jeunes et renforcer la résilience du secteur agricole ».

Le directeur associé du SIIL, Jan Middendorf déclare que c’est une excellente occasion de travailler avec les universités haïtiennes pour favoriser l’enseignement agricole, le développement des programmes, la formation, la recherche et la vulgarisation. Ils entendent travailler également pour améliorer la collaboration, la coordination et le partage des connaissances avec les communautés agricoles afin de se concentrer sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Haïti.

l’Université Quisqueya (partenaire principale), la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV), le Campus Henry Christophe de Limonade (CHCL), le North Christian University [Université chrétienne du Nord], l’Université américaine des Caraïbes et l’Université Notre Dame des Cayes sont les six (6) institutions universitaires avec lesquels le centre d’excellence travaillera en étroite collaboration.

Le Centre d’excellence pour l’atténuation, l’adaptation et la résilience au changement climatique se fixe trois (3) objectifs principaux :

1) Accroître les capacités institutionnelles et humaines et le capital social pour mieux répondre aux exigences de l’économie agricole et aux besoins de main-d’œuvre ;

2) Développer des services générateurs de revenus pour la région ;

3) Créer de parcs technologiques pour présenter les technologies et les stratégies d’agriculture intelligente face au climat à fort potentiel pour intensifier durablement les systèmes de production des petits exploitants.

Les deux derniers objectifs constituent une caractéristique du portefeuille du SIIL, a déclaré Vara Prasad, directeur du SIIL. Il s’estime chanceux par rapport au fait que l’USAID, une branche du gouvernement américain, apprécie les travaux et se dispose à investir dans l’approche du SIIL pour reproduire ce modèle éprouvé dans plusieurs pays et régions.

error: Content is protected !!