33 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

Droits humains: le RNDDH lance une mise en garde à l’État haïtien

Du 24 janvier au 4 février 2022, le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies a organisé sa quarantième session d’Examen Périodique Universel dans l’objectif d’analyser la situation générale des Droits de l’Homme dans douze (12) pays du monde y compris Haïti.

Droits humains: le RNDDH lance une mise en garde à l'État haïtien

Le Réseau National de Défense des Droits de l’Homme (RNDDH) a participé, de concert avec le Bureau des Juristes Internationaux [Office of International Lawyers], l’Institut pour la Justice et Démocratie en Haïti (IJDH) et Chans Altènativ, dans la préparation d’un rapport soumis au Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies.

Dans cet ordre d’idées, le RNDDH croit qu’il a une obligation de rappeler à chacun quelques faits qui démontrent que, depuis 2018, les droits civils, politiques, économiques et sociaux du peuple haïtien sont bafoués.

Durant ces quatre (4) dernières années, 3 294 personnes ont été assassinées, dont 153 agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH), selon ce rapport de treize (13) pages.

Kapzy News note que parmi ces victimes figure le Président de la République, Jovenel MOÏSE, assassiné en sa résidence dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021.
Ces massacres et attaques ont occasionnés au moins 694 nouveaux orphelins, selon le RNDDH.

Entre 2018 et 2021, six (6) médias ont subi des attaques dans leurs locaux, et quatre (4) Journalistes ont été assassinés. Pour rappel, ces derniers sont :
Vladimir LEGANEUR, porté disparu le 14 mars 2018 à Grand Ravine ;

Rospide PETION tué par balles dans la nuit du lundi 10 juin 2019, à Portail-Léogâne ;

Néhémie JOSEPH dont le corps sans vie a été retrouvé dans la soirée du jeudi 10 octobre 2019 au parc Bayas, à l’entrée de la ville de Mirebalais;

Diego CHARLES, victime lors d’un double assassinat le mardi 29 juin 2021, à la rue Acacia, à Christ-Roi;

Au mois de janvier de cette année, plusieurs cas d’enlèvement contre rançon ont été répertoriés, parmi les plus spectaculaires :
Paul Loulou CHERY, syndicaliste et son épouse, militante féministe ;
Taimara Heles Jeres ALAVEDRA, médecin cubain ;

Naromie BARTHOL, secrétaire administrative du St. Luke’s and NPFS Foundation ;

Joëlle MOISE, kidnappée par des individus qu’elle a surpris en train de cambrioler sa maison ;

Fauster DESCOLLINE, revenu de l’étranger pour assister aux funérailles de sa mère ;
Quarante (40) personnes kidnappées dans un bus revenant de la commune de Jean Rabel, intercepté à Croix Périsse ;

Deux (2) personnes transportant le groupe électrogène l’Hôpital Sainte-Croix de Léogâne ;
Rousseau MAXON, un policier de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) ;
Jean Rilus EXCELLUS, prêtre catholique ;

Pierre Etienne BELNEAU, prêtre catholique ;
Jean François DORCÉ, ingénieur et professeur au GOC Université ;
Roland TROUILLOT dont l’enlèvement a été filmé par une caméra de surveillance.

Le RNDDH exhorte l’État haïtien à reconnaître que la situation est extrêmement grave et qu’il mérite l’adoption de mesures immédiates pour y remédier.

error: Content is protected !!