26 °C Port-au-Prince, HT
4 octobre 2022

Qualifiant l’organisme de « diabolique instrument du mal » le Nicaragua a quitté l’OEA

Le gouvernement de Daniel Ortega, au Nicaragua, a annoncé dimanche qu’il se retirait immédiatement de l’Organisation des Etats américains (OEA), basée à Washington, qu’il a qualifiée de « diabolique instrument du mal ». Les bureaux de cet organisme à Managua, la capitale, ont été fermés.

Qualifiant l'organisme de « diabolique instrument du mal » le Nicaragua a quitté l'OEA

Ce retrait avait déjà annoncé en novembre 2021, qui, selon le protocole de l’organisation, devait être effectif après deux ans, afin de laisser le temps au pays de préparer sa sortie. Mais Managua a décidé d’accélérer son départ et de retirer sans délai ses représentants auprès de cet organisme basé à Washington, a fait savoir le ministre des Affaires étrangères, Denis Moncada.


L’OEA regroupe la majorité des pays du continent américain.

Elle affiche pour objectifs d’oeuvrer en faveur de la sécurité des Amériques, d’y défendre la démocratie et les droits humains, d’y lutter contre la corruption et les trafics et d’y favoriser les échanges.

error: Content is protected !!