28 °C Port-au-Prince, HT
24 novembre 2020

Violence au Bel-Air: OPC exige l’arrestation de personnes impliquées

Dans un communiqué de presse rendu public dont une copie est acheminée à la rédaction de l’agence de presse en ligne KAPZY NEWS, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) exige l’arrestation de personnes impliquées dans les affrontements à Bel-Air en date du 31 Août et profite pour condamner ces actes atroces qui sont en violation à la constitution et aux traités et conventions relatifs aux droits humains ratifiés par Haïti.

Violence au Bel-Air: OPC exige l'arrestation de personnes impliquées 1

Par: Berrick ESTIDORE

Des affrontements entre groupes rivaux dans des quartiers de Bel-Air et de bas Delmas à Port-au-Prince ont poussé, le lundi 31 août 2020 en début de soirée, plusieurs dizaines de familles à fuir leur maison pour se ruer vers le Champ-de-Mars. Ces affrontements ont éclaté, le samedi 29 août 2020, et ont dégénéré le lundi 31 août. On dénombre plusieurs blessés par balles, des dizaines de maisons et de véhicules incendiés dans les ruelles Mayard, Candio, Batherlemy et à Carrefour Péan. On rapporte également des scènes de pillage.

« Le nom de Jimmy Chérisier alias « Barbecue », présenté comme un chef de
gang, est cité parmi les artisans de ces affrontements », peut-on lire dans ce communiqué.

LIRE AUSSI:  La SOH DHH déplore les actes de violence à l’endroit des journalistes haïtiens

Toutefois, l’Office de la Protection du Citoyen appelle les autorités concernées à accorder une attention spéciale aux catégories vulnérables, particulièrement les
déplacés des quartiers de Bel-Air et de bas Delmas.

error: Content is protected !!