30 °C Port-au-Prince, HT
17 novembre 2019

Une situation de tension s’est développée mardi à Martissant

Des tirs nourris d’armes automatiques, des policiers armes en main qui s’abritent, des piétons, des motocyclistes et des automobilistes qui courent dans tous les sens…

Les zones de Portail-Léogâne, Martissant et Bicentenaire ont encore connu des heures de panique mardi après-midi. À la base de cette situation de tension, des échanges de tirs entre une unité de la police nationale et le gang de Arnel à Cité Plus.

Des agents de la police positionnés dans une maison à Cité Plus qui suivaient les mouvements du chef de gang Arnel afin de l’appréhender ont été dénoncés par un membre de la population, a confié mardi soir au Nouvelliste le directeur départemental de l’Ouest de la police nationale.

Selon le commissaire Berson Soljour, une fois informés de la présence de ces policiers dans la zone, Arnel et sa bande les ont attaqués. « Les agents ont riposté, et des informations laissent croire qu’Arnel serait blessé lors des échanges de tirs, mais je ne peux pas le confirmer pour le moment », a-t-il dit au journal joint par téléphone.

Par la suite, appuyées par des blindés, des unités de la PNH ont investi le quartier de Cité Plus à la recherche du chef de gang. Les policiers sont revenus bredouilles et n’ont procédé à aucune arrestation, a fait savoir le responsable de la police dans le département.