33 °C Port-au-Prince, HT
23 septembre 2020

Un nouveau PM ne pourra constituer un paravent pour Jovenel Moise, selon Harry Bretous

L’ex candidat à la présidence Harry Bretous croit qu’en un aucun cas, la nomination d’un nouveau Premier-ministre, ne pourra constituer un paravent pour Jovenel Moise. Selon M. Bretous,  l’heure est grave. Le président devrait montrer de l’humilité, beaucoup de sagesse et plus de savoir-faire, car dans la situation actuelle de notre pays, même une invitation à Jesus, (le fils de Dieu) pour être premier ministre serait sujette à beaucoup de contestations.

Un nouveau PM ne pourra constituer un paravent pour Jovenel Moise, selon Harry Bretous 1

Voici le texte transmis dimanche par Joseph Harry Bretous à KAPZY NEWS

Haiti attend la nomination d’un nouveau Premier-ministre. En un aucun cas cette personnalité ne pourra constituer un paravent pour Jovenel Moise. Car le problème aujourd’hui, c’est le président et sa conduite autocratique des affaires de la République.‬

Le président a prétendu faire des consultations, mais en homme d’état responsable, il devrait aussi dire à la nation comment il entend dorénavant mener la barque nationale, après le soulèvement populaire des 6 et 7 juillet derniers.
Il dit souvent, à propos de ses politiques, qu’il n’a de compte à rendre à personne, mais ce président oublie qu’ Haiti n’est pas Agritrans, sa ferme de bananes qu’il a menée d’ailleurs à la faillite.
Historiquement dans notre pays, dès qu’un pouvoir se met du côté de la classe possédante et des nantis , ou est perçu comme tel, la situation débouche toujours sur des révoltes populaires.
Donc, il faut un changement radical dans sa façon de diriger pour espérer d’autres résultats. Il lui faudrait :
– Annoncer immédiatement un programme général d’austérité au niveau de son gouvernement
– Concrétiser sa détermination réelle à combattre la corruption et rompre ainsi avec les fossoyeurs de la république.
– Donner son plein appui à la Justice pour la tenue du procès dit Pétro-Caribe.
– Inviter publiquement les principaux leaders de l’opposition ( mais pas ceux qui sont payés pour faire silence )à s’asseoir avec lui pour sortir le pays de l’impasse.

LIRE AUSSI:  Conflit entre le secteur démocratique et populaire et le parti Pitit Desalin

L’heure est grave. Le président devrait montrer de l’humilité, beaucoup de sagesse et plus de savoir-faire, car dans la situation actuelle de notre pays, même une invitation à Jesus, (le fils de Dieu) pour être premier ministre serait sujette à beaucoup de contestations.

error: Content is protected !!