27 °C Port-au-Prince, HT
8 mars 2021

Le miroir de l'info !

Un nouveau PM ne pourra constituer un paravent pour Jovenel Moise, selon Harry Bretous

L’ex candidat à la présidence Harry Bretous croit qu’en un aucun cas, la nomination d’un nouveau Premier-ministre, ne pourra constituer un paravent pour Jovenel Moise. Selon M. Bretous,  l’heure est grave. Le président devrait montrer de l’humilité, beaucoup de sagesse et plus de savoir-faire, car dans la situation actuelle de notre pays, même une invitation à Jesus, (le fils de Dieu) pour être premier ministre serait sujette à beaucoup de contestations.

Un nouveau PM ne pourra constituer un paravent pour Jovenel Moise, selon Harry Bretous 1

Voici le texte transmis dimanche par Joseph Harry Bretous à KAPZY NEWS

Haiti attend la nomination d’un nouveau Premier-ministre. En un aucun cas cette personnalité ne pourra constituer un paravent pour Jovenel Moise. Car le problème aujourd’hui, c’est le président et sa conduite autocratique des affaires de la République.‬

Le président a prétendu faire des consultations, mais en homme d’état responsable, il devrait aussi dire à la nation comment il entend dorénavant mener la barque nationale, après le soulèvement populaire des 6 et 7 juillet derniers.
Il dit souvent, à propos de ses politiques, qu’il n’a de compte à rendre à personne, mais ce président oublie qu’ Haiti n’est pas Agritrans, sa ferme de bananes qu’il a menée d’ailleurs à la faillite.
Historiquement dans notre pays, dès qu’un pouvoir se met du côté de la classe possédante et des nantis , ou est perçu comme tel, la situation débouche toujours sur des révoltes populaires.
Donc, il faut un changement radical dans sa façon de diriger pour espérer d’autres résultats. Il lui faudrait :
– Annoncer immédiatement un programme général d’austérité au niveau de son gouvernement
– Concrétiser sa détermination réelle à combattre la corruption et rompre ainsi avec les fossoyeurs de la république.
– Donner son plein appui à la Justice pour la tenue du procès dit Pétro-Caribe.
– Inviter publiquement les principaux leaders de l’opposition ( mais pas ceux qui sont payés pour faire silence )à s’asseoir avec lui pour sortir le pays de l’impasse.

L’heure est grave. Le président devrait montrer de l’humilité, beaucoup de sagesse et plus de savoir-faire, car dans la situation actuelle de notre pays, même une invitation à Jesus, (le fils de Dieu) pour être premier ministre serait sujette à beaucoup de contestations.

error: Content is protected !!