30 °C Port-au-Prince, HT
23 juin 2024

Un gouvernement de 14 ministres compétents suffira pour diriger le pays.

Un gouvernement de 14 ministres compétents suffira pour diriger le pays.

Par Dixie Band THELUSMOND

La constitution haïtienne en son article 168 fixe le nombre limite de ministères qu’un Gouvernement peut s’octroyer. En effet, en raison des faibles moyens de l’État à faire fonctionner un nombre pléthore de Bureaux et souvent peu productifs, il serait plus réaliste que l’État prenne en compte ce paramètre, et adopter des mesures en conséquence en vue de les diminuer de façon substantiels. En ce sens, en analysant les secteurs les plus importants dans le cadre de la desserte de la population, on a répertorié 14 des Ministères les plus dispensables, tout en faisant des propositions pour plus de résultats.

S’agissant des Ministères des affaires étrangères et des Haïtiens vivants à l’étranger, il serait plus économique et stratégique de les fusionner; de même pour les Ministères de la justice et de la défense qui eux aussi feront un. De plus, on pourrait favoriser la création d’un Ministère de la famille au lieu du ministère de la condition féminine et des droits de la femme.

En ce qui à trait aux privilèges des ministres et du mode de fonctionnement des ministères, tous les ministres n’auront pas à recevoir des frais de logements, des fiches de carburants et des per diem pour les voyages à l’étranger. À l’exception des autres privilèges qui seront maintenus pour l’ensemble du Gouvernement, seulement les ministères des finances, de la Planification et la Primature auront droit à des cartes de débit, avec d’autres primes.

Ainsi les ministères seront connus sous ces noms :

1) Ministère de la justice et de la Défense Nationale ( MJDN) ;

2) Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriale ( MICT);

3) Ministère de l’Agriculture et de l’Environnement ( MAE) ;

4) Ministère du Commerce et de l’Industrie ( MCI);

5) Ministère des Affaire Sociale et du Travail ( MAST) ;

6) Ministère de la Jeunesse, des Sport et de l’Action Civique ( MJSAC) ;

7) Ministère des Travaux Publique, de Transport et de Communication ( MTPTC) ;

8) Ministère de Santé Publique et de la Population ( MSPP);

9) Ministère de l’Éducation Nationale et des Formations Professionnels ( MENFP);

10) Ministère de l’Économie et de Finances ( MEF);

11) Ministère de la Diaspora et des Affaires Étrangères ( MDE);

12) Ministère de la Communication et de la Culture ( MCC);

13) Ministère de la Famille ( MF);

14) Ministère de Planification et de Coopération Externe ( MPCE).

Précisons que chaque ministre aura une feuille de route, et sera évalué annuellement.

Concernant les secrétaires d’Etat, on aura:

1- Un Secrétaire d’État à la sécurité publique ;
2- Un Secrétaire d’État à l’Alphabétisation ;
3- Un Secrétaire d’État à l’intégration des personnes handicapées.

Toujours concernant les secrétaires d’État, ils peuvent exercer leurs fonctions auprès du Premier ministre ou d’un ministre. Ils peuvent également être autonomes à la tête d’un département ministériel. Les secrétaires d’État se distinguent des autres membres du Gouvernement, car ils n’assistent au Conseil des ministres que lorsque l’ordre du jour comporte une question concernant leur département ministériel.