29 °C Port-au-Prince, HT
29 octobre 2020

Trump «en guerre» contre le coronavirus, navire-hôpital dépêché à New York

Les États-Unis sont passés à une nouvelle étape jeudi face au coronavirus, et Donald Trump s’est présenté comme un président « en temps de guerre ».

Trump «en guerre» contre le coronavirus, navire-hôpital dépêché à New York 1

Les mesures annoncées mercredi confirment ce ton nouveau: un navire-hôpital, le USNS Comfort, avec quelque 1000 chambres, doit être envoyé dans le port de New York, a annoncé Andrew Cuomo, gouverneur de l’État de New York, l’un des plus touchés par l’épidémie. 

On ignorait quand le navire, actuellement ancré à quelque 500 kilomètres plus au sud, à Norfolk (Virginie), arriverait dans la première métropole américaine, mais cela pourrait prendre plusieurs semaines, selon une porte-parole du Pentagone.
M. Cuomo a salué une « mesure extraordinaire », qui doit contribuer à renforcer la capacité d’accueil des hôpitaux – premier sujet d’inquiétude à court terme. 

Il a indiqué que New York, l’un des États les plus touchés avec plus de 2300 cas et 20 morts, pourrait avoir besoin de 110 000 lits d’ici 45 jours – contre une capacité limitée à 53 000 actuellement.
Le gouverneur démocrate, très critique de la Maison Blanche au début de la crise, s’est félicité d’avoir désormais « un très bon dialogue » avec Donald Trump sur ce dossier.
« Nous sommes en guerre, et nous sommes dans la même tranchée », a déclaré le gouverneur. « Je peux vous dire qu’il est pleinement engagé à essayer d’aider New York. Il est très créatif et énergique ».

LIRE AUSSI:  États-Unis:Fusillade dans les locaux d’un journal, plusieurs morts

Le Corps des ingénieurs de l’armée (US Army Corps of Engineers), qui dépend également du ministère de la Défense, va lui aussi entrer en action, comme le réclamait depuis quelques jours M. Cuomo. Le gouverneur a indiqué qu’il verrait ce mercredi ses responsables pour voir comment utiliser des bâtiments existants pour y installer des lits.
Le président américain a aussi indiqué qu’il allait invoquer le Defense Production Act, une loi qui date de la guerre de Corée et permet de mobiliser le secteur industriel privé pour les besoins de la sécurité du pays.

« Il peut faire beaucoup de bonnes choses, si nous en avons besoin », « je vais signer ça dès la conférence de presse terminée », a déclaré M. Trump.
Alors que beaucoup de petites entreprises sont déjà à l’arrêt et de nombreux employés au chômage forcé, le pays s’inquiète de plus en plus des conséquences économiques de cette crise mondiale sans précédent.  

error: Content is protected !!