32 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

Transition politique: Les élus de l’accord Montana s’évaluent

Un hôtel à Pétion-ville a reçu, ce jeudi 17 mars 2022, les élus de l’Accord Montana dans le cadre d’une rencontre d’évaluation du processus de l’accord et des enjeux de la transition « koupe fache ».

Transition politique: Les élus de l'accord Montana s'évaluent

Après l’exécution de strophes de l’hymne national haïtien, le Professeur Antoine Augustin a présenté le contexte de la rencontre pour ensuite passer la parole à l’économiste Fritz Alphonse Jean, président élu de l’accord en question.

Élu par le Conseil National de la Transition Konsèy Nasyonal Tranzison, Fritz Alphonse Jean, dans son allocution, présente la situation d’Haïti comme une explosion sociale. Des Ouvriers réclament de meilleures conditions salariales, des professeurs, étudiants et citoyens kidnappés, une police qui, malgré les efforts, est dépassée par les événements, des familles chassées de leurs maisons, des voyageurs clandestins déportés, et même la construction d’un mur électrifié qui servira de frontière entre Haïti et la République Dominicaine […], sont entre autres, les conséquences de l’ingérence, selon le Fritz Alphonse Jean, signataire de l’accord Montana.

Des secteurs comme la santé, l’éducation, la justice ne peuvent répondre à leurs missions.

La solution, poursuit Fritz Alphonse Jean, découlera d’une coalition d’acteurs. Ce qui mènera à un consensus de gouvernabilité, puis un plan de sécurité, la réforme de l’État et des institutions pour une reprise de conscience.

Le dialogue reste la clé de ce consensus, c’est pourquoi une coordination de la conférence nationale sera établie pour discuter de la réorganisation de l’État. Haïti d’ice et d’outre-mer pourront participer.

Une fois ces conditions établies, clame Fritz A. Jean, des élections démocratiques pourront avoir lieu. Mais pour l’instant, aucune élection n’est possible car Port-au-Prince, qui représente 40% de l’électorat national, est contrôlé par des gangs armés.

L’une des missions de la justice sera la mise à point de procès importants pour juger les coupables de massacres et d’assassinats.

L’élu de l’accord Montana crie haut et fort que l’espoir doit être l’une de nos plus importantes armes. Le résultat de cet espoir demeure un pays pour et avec tous les haïtiens, conclut l’économiste.

La situation actuelle de l’accord

Après les élections du KNT ayant conduit les citoyens Fritz Alphonse JEAN et Steeven Irvenson BENOÎT aux titres respectifs de Président et de premier ministre pour un gouvernement de transition, les négociations, constituant la prochaine étape, ont été entamées et continuent encore. Étape difficile, certes, mais les signataires de l’accord Montana croient dur comme fer que la solution du problème haïtien en dépend.

error: Content is protected !!