25 °C Port-au-Prince, HT
22 août 2019

Le remaniement ministeriel ou l’inconfortabilité parlementaire

Par Carlens NAPOLEON.

Le Philanthrope.

Temps de lecture: 2 mn 30 S.

En Haïti, on n’a pas le droit d’être optimiste ou pessimiste quant à la nature des choses. A n’importe quelle heure, un résultat pourrait parvenir contre toute attente. Ce faisant, il importerait mieux de suivre les traces de Pyrrhon, ce philosophe de l’antiquité, afin de devenir sceptique au regard de tout ce qu’on fait dans le pays.

Depuis quelques semaines, les nouvelles émanant à travers plusieurs institutions dans le pays, notamment le parlement, font une plaidoirie pour qu’un remaniement ministériel soit fait au sein du gouvernement. Cette question s’est insinuée de doute dans l`esprit de tous les gens ayant connaissance de cette pratique politique en Haïti.
A entendre les voix faisant cette proposition, elles se distinguent et ne s’accordent pas de la même façon.

Certaines requièrent un remaniement ministériel et d’autres réclament, de préférence, la tête du premier ministre en parlant de Jack Guy Lafontant. Ce qui va engendrer tout simplement la dissolution du gouvernement en entier.

《Certains ministres ne donnent pas de résultats》, avancent les principaux pourfendeurs de cette cause. En fait, qu’est-ce qu’ils ont comme éléments permettant à mesurer l’efficacité d`un ministre ?

Les ministres qui sont là, ne sont que l’émanation directe du parlement. Cet état de fait ne serait pas un outrage au développement de la république si ce n’était pas des ministres qui ne répondent qu’au service de ces parlementaires.

Et ces parlementaires-là, à leur tour, affectent ses services reçus à leurs propres fins. De ce fait, un remaniement ministériel nous permettrait de comprendre cette démarche comme étant un règlement de compte contre tous les ministres qui ne soumettent pas aux convoitises des parlementaires.

Tout en évitant de défendre le gouvernement de Jack Guy Lafontant, nous pouvons dire que nous n`arriverons jamais à voir la capacité d`un poisson si on l`exclut dans l`eau. Peu importe la nature d`un éventuel remaniement, on n’aura jamais un ministre qui répond aux attentes de la population avec ces parlementaires insatiables, rapaces et malproprement cupides. Nos ministres auront toujours du mal à répondre aux desiderata du peuple haïtien.

Si on part d’un constat, on verra que les ministres qui sont pro-parlementaires et font le détournement de fonds en faveur des sénateurs et députés, se sentent assurés.
Donc, il faut que nous comprenions les choses telles qu’elles sont. D’ailleurs, c’est facile à saisir puisque les négociations pour qu`un parlementaire place ses ministres ou directeurs généraux dans un ministère, ne se font pas en coulisse. La malhonnêteté est devenue un mode de vie politique en Haiti.

Plus loin, l’obsession de paraître du président Jovenel MOISE engloutit la capacité et la compétence des ministres reprochés de n’avoir rien fait.
La caravane du changement qui se veut être une stratégie gouvernementale, n’est qu’un mécanisme visant à réduire à néant la capacité des ministres et hypothéquer l’attribution de nos institutions étatiques.

Comment demander à une chandelle de le prouver sous les feux d’un projecteur? Le problème que connaissent nos ministères, est plus profond qu’on l’aurait cru. Le changement des ministres ne serait qu’un volte de face.

Tout compte fait, le remaniement ministériel peut être considéré comme l’une des plus grandes tractations politiciennes qu’on joue sur l’arène politique du pays.
On change des ministres pour maintenir et faire empirer le statu quo, comme pour se faufiler dans l’embrasure de l’imposture politicienne qui sévit dans le pays.

Cependant, derrière ce jeu macabre et machiavélique, il y a ce peuple souffrant dont les agirs de nos politiques peinent à combler leurs besoins.
Qu’allons-nous espérer d’un éventuel remaniement ministériel, lorsqu’on sait que les nouveaux seront l’émanation des parlementaires corrompus et manifestement nombrilistes ?

Paru le 13 Avril 2018.Tous droits reservés.

KAPZY NEWS, le réseau de l’information

error: Content is protected !!