26 °C Port-au-Prince, HT
15 août 2020

Reconstruction du Palais national: un projet plus que sensible

Haut lieu du pouvoir politique en Haïti, le Palais national, résidence officielle du président de la république, a été construit en 1918 selon les plans de l’architecte haïtien, Georges Baussan (1874-1958), fils d’un ancien sénateur qui avait fait des études à l’école des beaux-arts de Paris. Le Palais national a été parmi les grands bâtiments publics effondré le 12 janvier 2010, suite au passage dévastateur du grand séisme survenu à 4h53 PM et qui a provoqué entre autres la mort à des milliers de compatriotes.

Reconstruction du Palais national: un projet plus que sensible 1

Ce jour-là, tout le système de l’Etat, représenté à travers les trois pouvoirs « Exécutif, Législatif et Judiciaire » fut écoulé. L’Etat était mis à genoux et ne pouvait attendre que les secours arrivent. « Environ 300, 000 morts ont été signalés, sans tenir compte d’innombrables pertes matérielles évaluées à des milliards de dollars américains. Une situation qui avait provoqué la sympathie de l’international qui a mobilisé aide que beaucoup qualifient : « d’assistance mortelle ». À ce propos, on se rappelle la création ipso facto de la fameuse commission Internationale pour la reconstruction d’Haïti (CIRH) qui n’a pas abouti à grand-chose. On peut également souligner la honteuse passivité de différents secteurs, notamment la classe économique nationale face au drame. C’était une honte collective.

Sept ans après la catastrophe, à l’ouverture de l’année fiscale 2017-2018, soit le 1er octobre 2017, l’ingénieur social, Steeve Colin, fondateur de l’Intervention Humaniste -IH, une organisation sociale apolitique, a but non-lucratif qui lutte contre la violence dans les communautés mondiales, fils de Cité Soleil, l’un des plus grands Ghettos de la région Caribéenne, a été le premier citoyen haïtien qui, accompagné d’une lettre, a donné sa contribution à hauteur de 10,000.00 gourdes, pour la reconstruction du Palais national https://www.facebook.com/presidencehaiti/videos/1677794905606831/. Un acte symbolique et de haute fierté qui a atteint l’humanité, mais surtout le président de la république, Jovenel Moise.

LIRE AUSSI:  Haïti - Affaire Yves Léonard: Nice Simon veut aller jusqu'au bout

Le 12 janvier 2018, en présence des plus hautes autorités nationales, des représentants de plusieurs secteurs du pays et de la communauté internationale, l’Etat haitien a organisé la cérémonie de pose de la première pierre de la reconstruction du Palais national. Seulement le chef de l’Etat, le coordonnateur du comité de réflexion du projet de reconstruction dudit palais et Steeve Colin avaient prononcé un discours de circonstance https://youtu.be/gtRE329NTt8. Le beau geste du natif de cité Soleil avait inspiré et encouragé des représentants des 10 départements du pays à donner leur contribution évaluée ce jour-là à 250. 000 gourdes https://drive.google.com/folderview?id=1-8J_LfyqM-7gwKwXoKeGjMXsphzbbHVx.

10 ans plus tard, eu égard à la réalité, beaucoup d’interrogations continuent de hanter les esprits: Pour quelle raison l’Etat haitien garde un certain silence sur le sujet? Où est passé le projet de reconstruction du Palais national? Pourquoi n’existe-t-il pas une conscience nationale afin de relever ce défi historique, tout en y mettant l’énergie, le courage et surtout du sacrifice aux yeux du monde? On se demande, également, pourquoi le jeune de Cité n’intègre pas le comité de Reconstruction du Palais? Et où es-t-il passé dans l’histoire? Pourquoi une telle négligence, voire hésitation dans le cadre du projet de reconstruction?

Jusqu’à date, beaucoup de compatriotes haitiens, notamment les jeunes, qui auraient souhaité suivre le même pas que le citoyen Steeve Colin, ne savent pas comment faire. Ils ne connaissent pas les processus mis en place par un organe de l’Etat, par la DGI, pour faciliter la collecte de fonds dans le cadre de la reconstruction du Palais national.

LIRE AUSSI:  Affaire PétroCaribe: Michèle Duvivier Pierre-Louis attendue au Parquet de P-AU-P

Les deux siècles de querelles, de division, de déception n’arrivent pas à atteindre la grandeur historique de ce peuple qui a ouvert la voie à la liberté de nombreuses nations. Il est important de rappeler que le séisme du 12 janvier 2010 nous avait donné l’opportunité historique de « refonder la nation ». Espérons que tous, nous parviendrons un jour à nous assoir et nous mettre ensemble afin de sauver l’honneur et la fierté des prochaines générations qui devront prendre assurer la barque de ce pays.

Etes-vous prêts à voir le nouveau bâtiment du Palais national?

Suivez mon regard https://youtu.be/JHXrt_2P-tw.

Dieulaunnia Alexis
Journaliste Independant.
[email protected]
Contact : +509 33597452

error: Content is protected !!