32 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

Projet de Relance économique et Autonomisation des Femmes en Haïti dans l’ère post Covid-19 :  la république Chine-Taiwan s’engage

Dans le cadre de la signature de la lettre d’intention relatif Projet de Relance économique et Autonomisation des Femmes en Haïti dans l’ère post Covid-19 ainsi que l’Assistance technique pour l’emploi, l’Entrepreneuriat et l’inclusion financière des Femmes/Haïti proposé par le Gouvernement de la République de Chine (Taïwan), une cérémonie s’est tenue le vendredi 20 mai 2022, au ministère des affaires étrangères et des Cultes, a constaté l’agence en ligne KAPZY NEWS.

Projet de Relance économique et Autonomisation des Femmes en Haïti dans l’ère post Covid-19 :  la république Chine-Taiwan s'engage

À l’issue de cette cérémonie, le Gouvernement haïtien se faisait représenter par le Ministre des Affaires Étrangères Me Jean Victor GÉNÉUS, la Ministre à La Condition Féminine et aux Droits des Femmes Dr Sofia LORÉUS et le Ministre du commerce et de l’Industrie M. Ricardin SAINT-JEAN,  alors que l’Ambassadeur Wen-jiann KU a représenté le gouvernement de la République de Chine (Taïwan). Cette cérémonie s’est déroulée en présence des directeurs de Cabinet, des cadres des différents Ministères susmentionnés et des membres de la presse.

Par ce protocole d’accord tablant sur trois (3) grands axes, à savoir: l’emploi, l’entrepreneuriat et l’inclusion financière des femmes, les deux gouvernements entendent non seulement  favoriser l’autonomisation des femmes en situation de vulnérabilité,mais aussi de resserrer les liens en vue de prémunir voire immuniser leur amitié pour une meilleure coopération.

Dans son discours de circonstance, la Ministre Sofia Loréus a affirmé que ce support du gouvernement de la République de Chine entrant dans le cadre de la relance économique post-Covid-19 cible essentiellement l’autonomisation des femmes dans son aspect entrepreneurial et institutionnel. Dans un registre plus large, il vise la stabilité sociale dans un contexte post pandémique et correspond à l’un des trois piliers d’actions du MCFDF qui sont l’égalité homme/femme, la lutte contre les VBG et l’autonomisation des femmes.

Convaincu que ce support du gouvernement Taiwanais au peuple haïtien va aider dans l’avancement des objectifs sectoriels, la titulaire du MCFDF a promis de mettre tout en œuvre pour assumer le rôle dévolu au MCFDF dans la mise en œuvre du projet.

 » Ainsi, nous ferons le nécessaire pour que les activités de ce projet soient en conjugaison avec d’autres initiatives relatives à l’entreprenariat féminin comme le fonds de garantie de la BRH pour les entreprises dirigées par des femmes. Aussi, nous accorderons une attention particulière à l’objectif de renforcement organisationnel dont nous serons également bénéficiaires « , a déclaré Dr. Sofia Loréus.

Pour sa part, l’Ambassadeur de la République Chine-Taiwan en Haïti, SEM. KU, Wen-Jiann, qui a pris part à la cérémonie, a renouvelé, une fois de plus, l’amitié du Gouvernement et du peuple taïwanais, leur volonté et leur ferme engagement de poursuivre avec la même détermination les activités de coopération en cours dans les domaines de l’agriculture, de la santé, de l’énergie, de l’éducation de la formation professionnelle et de la sécurité pour aider le Gouvernement haïtien à répondre aux besoins du peuple haïtien.

Lisez l’intégralité de l’allocution de l’Ambassadeur Chine-Taïwan

Allocution de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur
de la République de Chine (Taïwan) en Haïti 
KU, Wen-Jiann
à l’occasion de la cérémonie de la signature de la
lettre d’intention du «Projet de Relance Economique et Autonomisation des Femmes en Haïti dans l’ère Post-Covid-19»

Excellence Monsieur le Ministre,
Excellence Madame le Ministre,
Mesdames, Messieurs en vos rangs titres et qualités,
Chers amis de la presse,

J’ai le grand plaisir d’être ici aux côtés de mes amis, les représentants du Gouvernement haïtien, à cette cérémonie de signature de la lettre d’intention organisée dans le cadre du Projet de Relance Economique Autonomisation des Femmes en Haïti  dans l’ère post-covid-19 initié par le Gouvernement Taiwanais, offrant ainsi de nouvelles opportunités de promotion de la coopération entre la République de Chine (Taiwan) et la République d’Haïti.

Ce projet que nos deux gouvernements s’engagent à mettre en œuvre est l’aboutissement du douloureux constat, depuis deux ans, des conséquences désastreuses de la Covid-19, un peu partout dans le monde entier, particulièrement dans les pays de l’Amérique Latine et des Caraïbes, sur la situation socio-économique des couches les plus vulnérables de leur population dont la dégradation quotidienne devient de plus en plus préoccupante.

La lettre d’intention que nous signons aujourd’hui traduit sans équivoque l’engagement de nos deux gouvernements à agir de concert dans un esprit de partenariat pour remédier aux effets néfastes de cette pandémie en Haïti. Elle illustre également leur volonté de favoriser et de développer des actions de coopération dans le domaine de la promotion et de la protection sociale en ciblant les femmes haïtiennes qui jouent un rôle de premier plan dans le développement socio-économique du pays. Leur contribution, à cet égard, se révèle particulièrement remarquable.

C’est l’occasion pour nous d’avoir une pensée spéciale pour les femmes haïtiennes connues sous le sobriquet de Madames Sara, Madansara dans le créole haïtien, qui par leurs activités quotidiennes d’achat et de vente des produits du terroir haïtien, notamment les produits agricoles, s’activent à voyager à travers tout le pays dans l’espoir de satisfaire les besoins de leur famille, contribuant ainsi au développement des transports et des échanges commerciaux entre les différentes villes de provinces et la capitale en dépit des mauvaises conditions des routes.

Honneur à ces femmes ! Elles méritent d’être applaudies encouragées.

Dans ce contexte, vous comprendrez certainement la raison pour laquelle le projet faisant l’objet de la lettre d’intention accorde toute la priorité à l’autonomisation des femmes et repose sur trois axes d’intervention: l’emploi, l’entrepreneuriat et l’inclusion financière des femmes.

Il convient de noter qu’au moment où au niveau international l’on s’accorde à reconnaitre la participation croissante des femmes dans la population active et le rôle clé qu’elles jouent dans la réduction de la pauvreté, la République de Chine (Taiwan) est particulièrement attentive à l’accompagnement financier des femmes haïtienne, dans des activités génératrices d’emploi et de revenus susceptibles de contribuer à la relance économique du pays en vue de l’amélioration de leur situation socioéconomique et celle de leur famille. L’atteinte de tels résultats est possible pour les femmes ciblées par ce projet dont le financement est entièrement à la charge de mon gouvernement, avec l’effet de la circulation économique, et un essort économique serait bien envisageable pour le pays. Nous nous confortons dans la certitude que: comme on le dit, appuyer une femme, c’est supporter une famille.

Monsieur le Ministre,
Madame le Ministre,
Mesdames, Messieurs,

En ces temps difficiles qui mettent le monde à rude épreuve face aux nombreuses difficultés sociales et économiques actuelles et qui exigent un surcroit d’amitié et de coopération pour aider un pays ami comme la République d’Haïti à les affronter, la République de Chine (Tawan) se réjouit de la signature de la lettre d’intention du projet qui permettra à nos deux gouvernements de travailler à l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable No 5  qui vise à  « parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles »

J’en prends donc occasion pour vous renouveler, une fois de plus, l’amitié du Gouvernement et du peuple taïwanais, leur volonté et leur ferme engagement de poursuivre avec la même détermination les activités de coopération en cours dans les domaines de l’agriculture, de la santé, de l’énergie, de l’éducation de la formation professionnelle et de la sécurité pour aider le Gouvernement haïtien à répondre aux besoins du peuple haïtien.

Je voudrais pour terminer, remercier toutes celles et tous ceux qui ont contribué à l’organisation de cette cérémonie de signature.

Vive la coopération et l’amitié taïwano-haïtiennes!
Mèsi anpil !

Rappelons que ce projet s’élève à hauteur de 2 647 639. 00 Dollars américains.

error: Content is protected !!