25 °C Port-au-Prince, HT
29 mai 2022

Politique : Inquiet, Fritz Alphonse Jean dénonce la criminalité

Le citoyen Fritz A. Jean condamne les actes de violences perpétrés dans la capitale durant les dernières heures et profite pour inviter tous les acteurs à participer à un consensus afin que le pays puisse sortir de cette criminalité qui s’aggrave de jour après jour.

Politique : Inquiet, Fritz Alphonse Jean dénonce la criminalité

Lors d’un point de presse, ce samedi 5 février 2022, il essaie, dans ses propos, de réviser les derniers actes qui prouvent que quelque-chose doit se faire. De nos compatriotes qui risquent leurs vies dans les jungles de l’Amérique du Sud et de l’Amérique centrale, passant par ceux qui meurent dans l’insécurité et ceux qui se terrent chez eux ,effrayés.

Il souligne le fait que certaines écoles ferment déjà leurs portes à l’approche du 7 février 2022. Aussi, il condamne les derniers actes de violences signalés sur la route de Canapé-Vert.

Rappelons qu’il est élu pour être à la tête de l’éventuelle transition gouvernementale d’après le 7 février 2022, résolution issue de l’accord Montana. Il crie haut et fort que violences de gangs et violences gouvernementales ne vont pas de paire avec la démocratie.

Il prône un consensus national qui facilitera le calme, la sécurité, l’organisation des élections et le développement économique.

Il lance un appel à ceux qui sont membres des forums politiques, des plate-fotmes de la Société civile, des structures organisées et à toute la population en les invitant à faire confiance à l’accord Montana, et à espérer un lendemain meilleur.

error: Content is protected !!