28 °C Port-au-Prince, HT
6 mars 2021

Le miroir de l'info !

OSEVI dénonce la descente aux enfers des droits humains en haiti en ce 21ème siècle .

À l’occasion du 72e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), l’organisation pour le soutien de l’enfance et des vies (OSEVI), une organisation de défense et de protection des droits humains qui s’accentue sur la vie de l’être humain, particulièrement celles des enfants profite en cette grande date du 10 decembre pour exprimer sa préoccupation autour de la dégradation des Droits de la personne humaine en Haïti.

OSEVI dénonce la descente aux enfers des droits humains en haiti en ce 21ème siècle . 1

Tabarre, Jeudi 10 décembre 2020

10 décembre 1948, 10 décembre 2020, 72 l’année déjà depuis environ 48 pays sur 56 ont voté en faveur du plus grand texte ayant rapport aux droits humains; à noter que nous étions dignement représentés par un ambassadeur auprès des Nations-Unies, Émile St Lot qui faisait office d’orateur. C’est-à-dire nous étions le premier à donner lecture de ce fameux texte, mais où sommes-nous en matière de respect et de protection des Droits humains aujourd’hui?

En ce XXIème siècle, chez nous en Haïti, les violations des droits humains se poursuivent à vive allure, si nous considérons les derniers cas de violations des droits humains pour l’année 2020, nous pouvons énumérer quelques-uns comme :

13 février, 14 enfants meurent brûlés dans un orphelinat à Fermathe;

L’assassinat de Me Monferier Dorval, bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince;

L’assassinat de Mamoune Régis, un enfant de 14 ans;

Sans oublier la mort d’un bébé de 8 mois à Brooklyn (commune de Cité Soleil) ainsi que la séquestration suivi de l’assassinat; de la jeune lycéenne, Evelyne Sincère ;

L’insécurité, le Kidnapping, le banditisme, le viol, l’absence de l’énergie électrique, l’instabilité politique, l’irresponsabilité de l’État sont tous les plus grands défis quotidien du peuple haïtien.

Où sont passés les dirigeants politiques de ce pays? Sont-ils des inhumains?

Nous constatons également avec peine la soufrance des prisonniers, près de la majeure partie de la population carcérale en détention préventive prolongée.

Fort de ce constat, nous de l’organisation pour le soutien de l’enfance et des vies « OSEVI », exigeons les responsables qui sont au timon des affaires à prendre leurs responsabilités face à la situation désastreuse des droits humains dans le pays.

72 ans après l’adoption de la déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), les droits économiques, sociaux et culturels et les droits civils et politiques sont presqu’ au point mort en Haïti.

Pour authentification:

Me. Berrick ESTIDORE Président/ Défenseur Droits humains
Téls: (+509): 4020-0758/ 4738-7821

Me. Fréro RENÉ
Responsable Communication
Tél : (+509) 41 48 7997

E-mail : [email protected]

error: Content is protected !!