22 °C Port-au-Prince, HT
28 novembre 2020

OLAP contre l’immoralité du nouveau code pénal et appelle Jovenel Moise à quitter le pouvoir le 7 février 2021

Les membres du parti politique  » OLAP  » se sont réunis en conférence de presse le jeudi 6 août 2020, à delmas 33, dans le but de se prononcer sur les problèmes qui rongent le pays et fixer sa position sur la conjoncture actuelle, a constaté l’agence en ligne KAPZY NEWS.

OLAP contre l'immoralité du nouveau code pénal et appelle Jovenel Moise à quitter le pouvoir le 7 février 2021 1

Par: Rikenson Fulgeance

Lors de son allocution, le coordonnateur général du parti « Yon Lòt Ayiti Posib » (OLAP), M. Georges Louibin, a salué le mouvement déclenché par le secteur protestant du pays demandant au président Jovenel Moïse de faire marche arrière sur la mise en application du nouveau code pénal haïtien.

Le responsable de cette structure politique a indiqué que le pays n’est pas encore prêt à adopter un tel code pénal tout en appelant à la poursuite du mouvement de protestation afin de contraindre Jovenel Moïse à retourner sur sa décision

Par ailleurs, le chef de file du parti a également prononcé sur la fin du mandat de Jovenel Moïse et les fins des mandats des maires dans le pays.

LIRE AUSSI:  Jean Marie Reynaldo BRUNET installé à la tête du ministère de l'intérieur

Pour Geogues Louibin, le président Jovenel Moïse ne pourra pas bénéficier de prolongation de mandat. Il doit obligatoirement partir le 7 février 2021 selon les prescrits constitutionnels.

Ce dernier exhorte d’autres partis politiques à utiliser de meilleures stratégies afin de forcer Jovenel Moïse à quitter le pays le 7 février 202.

error: Content is protected !!