32 °C Port-au-Prince, HT
22 septembre 2020

Morne l’Hôpital,un grand danger sous-estimé -KAPZY NEWS

Malgré la prise de quelques interdictions théoriques à propos de la construction à Morne l’Hôpital depuis plusieurs années, la prolifération constante des maisons anarchiques dans cette localité semble ne pas retenir l’attention des autorités du pays. Cette situation devient comme une épée de Damoclès ignorée pour tous les habitants de Port-au-Prince.

En fait, selon le topographe Wilson Laguerre, le morne l’Hôpital un pas vers une catastrophe. « Les habitants construisent dans les bassins versants, faute d’ignorance. Car à n’importe quel moment de la durée l’érosion ,les glissements de terrains ou l’inondation peuvent détruire ces maisons. Car Les bassins versants sont le chemin des eaux »,nous a-t-il confié.

D’un autre côté, des habitants de la zone exprime leur frustration. Ils accusent l’Etat de la présence de cette situation. « L’Etat nous laisse dans le pétrin. Sans éducation et sans fortune, nous sommes Des étrangers dans Notre propre patrie. Alors, il n y a pas d’autres possibilités pour nous d’acheter un lopin de terre à un Prix dérisoire dans cette localité », a légué Marline, mère de 3 enfants à Morne Lopital.

LIRE AUSSI:  LAKOU POLITIK:Quel lien existe t-il entre le vodou et la politique haïtienne ?

Certaines personnes s’accordent sur le fait que beaucoup d’efforts sont à faire pour gérer la situation. « L’Etat est à la fois le moteur du problème et de sa solution. Il devrait dédommager les gens en les délocalisant. Et s’il s’agit de laisser les gens dans la zone, plus d’efforts seront à faire. Il ne faut pas surtout oublier que la misère et l’analphabétisme sont les plus grands problèmes des gens »,a martelé l’étudiant en Droit Jean Pierre Sony.

Bernado TINTIN
Communicateur Social

error: Content is protected !!