30 °C Port-au-Prince, HT
26 septembre 2020

MENFP:le ministre Cadet accusé de protéger ses proches dans l’affaire de disparition de chèques

L’agence en ligne KAPZY NEWS a appris que la nommée Madeleine Beauvais a été arrêtée vendredi 8 juin 2018 au bureau de l’INFP à Delmas 60 suite à un mandat d’amener décerné contre elle par le Juge d’instruction Merlan Belabre. Selon les informations qui nous sont parvenues, le Ministre de l’Education Agénor Cadet et son Directeur Général Meniol Jeune seraient les principaux obstacles à l’aboutissement de ce dossier.

Dans un premier temps le ministre Agénor Cadet a procédé au transfert de 3 employés qui seraient impliqués dans le détournement de plusieurs millions de gourdes et dans un second le Directeur Général Monsieur Meniol Jeune et le Ministre Agénor Cadet ont boudé l’invitation du Juge d’Instruction.

Dans le cadre de cette affaire, l’agence d’information KAPZY NEWS a appris que les nommés Jacques Junior Divers, Lunique Chérizard, deux Hauts Cadres du Ministère de l’Education Nationale ont été illégalement arrêtés à la diligence du Ministre Agénor Cadet et se trouvent actuellement au Pénitencier National depuis environs deux mois. Après avoir été invité à une réunion avec le Ministre Cadet, ce dernier les a fait arrêter puis emprisonner en dehors des dispositions constitutionnelles sur la liberté individuelle.

LIRE AUSSI:  EDE PÈP, un vaste gaspillage de fonds publics selon le 2e rapport de la CSCCA

Dans le même temps, le Ministre continue de protéger ses proches impliqués dans cette affaire en les transférant au lieu de les remettre à la Justice, a appris notre rédaction. Au total, le Ministre Agénor Cadet a fait arrêter 4 employés pour se protéger et ses amis, nous a confié l’un des avocats des détenus, Me. Newton Louis St Juste.

Rappelons que les chèques de subvention numérotés 1708FAE823 et 1709FAB059 émis à l’ordre de Marie Montina et Nobert Jean Gilles ont été l’objet de transaction à la Banque de la République d’Haïti (BRH) les 11 septembre et le 3 octobre 2017 alors qu’aucune trace de réception des susdits chèques n’a pu être retrouvée. Et, plusieurs autres chèques feraient l’objet dont ceux numérotés 1707FAA118, 1707FAA118 accusant successivement des montants de (22, 600,000.00,), (2.260.000.00) VINGT DEUX MILLIONS SIX CENT MILLE GOURDES et DEUX MILLIONS DEUX CENT SOIXANTE MILLE GOURDES font l’objet de l’enquête menée par la Magistrat instructeur Merlan Belabre.

error: Content is protected !!