24 °C Port-au-Prince, HT
19 juin 2024

L’OPC exige, sans ambages, des changements au niveau du Haut commandement de la PNH

Aujourd’hui, l’amélioration des conditions sécuritaires dans le pays passe par des changements au niveau de la direction générale de l’institution policière (accusée de connivence avec les gangs) et le démarrage d’un plan de vetting sous la supervision d’une instance polyvalente, compétente, composée de techniciens chevronnés, écrit l’Office de la Protection du Citoyen (OPC), institution nationale indépendante et de promotion de droits humains suite à l’assassinat dimanche de trois (3) policiers de l’Unité Temporaire Anti-Gang (UTAG) au bas de delmas.

L’OPC exige, sans ambages, des changements au niveau du Haut commandement de la PNH