29 °C Port-au-Prince, HT
26 septembre 2020

L’OHDH met en garde Me. Ocnam Clamé Daméus contre toute répression politique

Dénonçant l’irresponsabilité et l’insouciance des autorités haïtiennes lors des violences liées à l’augmentation abusive des prix des produits pétroliers sur le marché local les 6, 7 et 8 juillet 2018, qui, de façon volontaire, n’ont rien fait pour empêcher les actes de pillages et de destruction des biens d’autrui, l’Observatoire Haïtien des Droits Humains (OHDH), dans un communiqué de presse transmis à KAPZY NEWS, a exprimé son inquiétude, suite aux vagues d’arrestation qui s’en suivent, plusieurs jours après, par le parquet près le TPI de Port-au-Prince et met en garde le chef du Parquet de Port-au-Prince, Me Ocname Clame DAMEUS contre toute répression politique sous prétexte qu’il poursuit les gens qui ont saccagé et pillé les magasins dans la capitale haïtienne, le week-end dernier.

Devant cette crise qui menace la stabilité et la démocratie dans le pays, le coordonnateur général de l’OHDH, Me. Joinet MERZUIS, invite le président de la république, garant de la bonne marche des institutions républicaines et les acteurs politiques à se responsabiliser pour éviter que le pays sombre davantage dans le chaos.

Cette organisation haïtienne d’Observation, de Promotion et de Défense des droits humains invite aussi invite la justice à ne pas être partisane en diligentant une enquête sur les faits survenus le week-end dernier dans la capitale tout en évitant toute répression politique, et en mettant l’action publique en mouvement contre les auteurs, co-auteurs et complices des événements à Pèlerin 5 au cours desquels, des bandits notoires instrumentalisés par le pouvoir politique ont détruit, sans décision de justice aucune, les maisons des gens honnêtes dans la zone, peut-on lire dans ce communiqué.

LIRE AUSSI:  Les manifestants sous le feu des violences policières: SOS AVOCATS HAÏTI se dit révolté

Pour conclure, l’OHDH invite la population haïtienne à la sérénité et à la vigilance pour protéger leurs droits et exhorte la Police Nationale d’Haïti (PNH) à ne pas céder à la tentation des politiques, tout en respectant sa devise, celle de Protéger et Servir pour assurer la sécurité de tous dans le pays.

error: Content is protected !!