29 °C Port-au-Prince, HT
24 octobre 2021

L’investiture de Joe Biden: le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

À l’avant-veille de la cérémonie d’investiture, un climat d’inquiétude plane toujours sur Washington. Le ministre des Armées, Ryan McCarthy, a déclaré dimanche que les services de sécurité se préparaient à l’éventualité d’une attaque menée par un assaillant qui serait membre de la Garde nationale.

Depuis l’insurrection du 6 janvier au Capitole, la capitale américaine a pris des allures de camp retranché avec ses blocs de béton et ses fils barbelés. Le FBI a même passé au crible le pedigree des 25.000 soldats de la Garde nationale mobilisés pour assurer la sécurité du nouveau président et des autres personnalités qui seront présentes à l’évènement le mercredi 20 janvier.

 Le ministre américain des Armées, Ryan McCarthy, a déclaré dimanche auprès de l’agence de presse AP que les responsables de la Défense américaine étaient conscients de la menace potentielle, exhortant les commandants à la plus grande vigilance. « Nous suivons continuellement le processus et examinons deux fois, trois fois toutes les personnes affectées à cette opération », a-t-il affirmé ajoutant qu’à ce stade aucune preuve directe de menaces n’a été identifiée.

Les membres de la Garde nationale ont tous reçu une formation sur la manière d’identifier les menaces internes potentielles. « La question est : est-ce qu’ils sont tous là ? », s’inquiète le chef des armées. Un contrôle dont se charge habituellement l’armée, et non le FBI. « Nous devons mettre en place tous les mécanismes possibles pour contrôler minutieusement ces hommes et ces femmes qui soutiendraient toute opération comme celle-ci », explique-t-il pour justifier l’invention inédite de l’agence fédérale. 

Source : LCI


error: Content is protected !!