30 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

L’ex député de Kenscoff, Alfredo Antoine appelle au sauvetage de l’idéal Jovenelien

Nous voici, ce 7 juillet 2022, à un an déjà de l’assassinat crapuleux, brutal et regrettable du Président Jovenel Moïse, un fils authentique du Peuple qui, ayant accédé démocratiquement au timon des affaires de l’Etat haïtien, avait, dans une grande majorité de ses idées, ses décisions, ses combats et ses réalisations, choisi de prendre parti pour ceux des Haïtiens considérés comme les plus vulnérables socialement et économiquement.

L'ex député de Kenscoff, Alfredo Antoine appelle au sauvetage de l'idéal Jovenelien

Mourir assassiné pour avoir tenu tête aux comploteurs de tous accabits qui lui en voulaient pour son refus de trahir son pays, pour son entêtement à défendre les laissés pour compte. Mourir pour ses idées, pour reprendre, un peu, Georges Brassens, dans l’une de ses satires de certaines laideurs sociales qui dépassent l’entendement.

Force est de constater qu’un an après ce crime de lèse-patrie, la justice, seule habilitée à arrêter, juger et condamner les auteurs et les complices de ce crime à nul autre pareil, semble faire du sur-place pour des raisons que la raison, elle-même, ignore. Dans cet imbroglio judiciaire qui ne laisse percevoir aucune perspective heureuse, la foi inébranlable en Dieu oblige à croire en la justice divine qui sera rendue, tôt ou tard, à feu Jovenel Moïse, ce Chef d’Etat visionnaire dont les idées forces pourraient se constituer en idéologie post mortem. Nous pensons aux grands chantiers qui ont fait de Jovenel Moïse un président bâtisseur et un justicier soucieux de dénir un « vrai » nouveau contrat social qui exhorterait toutes les filles et tous les fils du pays à s’harmoniser pour la gouvernance et le développement du pays. Le sang du martyr Jovenel Moïse ne serait pas répandu inutilement, dans ce cas.

Ancien député, membre de la 50ème législature, nous avions, après maintes réflexions, soutenu la candidature de Jovenel Moïse, en raison de sa vision pour le pays et de son acharnement à accompagner les populations des sections communales dans leur quête de développpement.

Malheureusement, feu Président Jovenel Moïse est fauché en plein exercice du pouvoir. Sa disparition, exécutée avec une rarissime brutalité de fauves carnassiers, pourrait aussi être perçue comme un élément clé dans l’interprétation de certaines réalités régionales et géopoliques qui devraient interpeler les dirigeants dans la recherche d’un nouveau cadre de partenariat et de coopération entre les pays développés et Haïti.

Il revient, avant tout, aux politiciennes et aux politiciens d’Haïti de s’adresser, avec pragmatisme, à la population au lieu de lui proposer un monde chimérique et onirique. Les uns et les autres doivent se résoudre à dire la vérité au peuple haïtien.

Un an après le sacrifice de sa vie, le président Jovenel Moïse se repose en compagnie des forgeurs de la République. Désormais, à ceux qui sont animés du même acharnement que celui du prédident Jovenel Moïse, de poursuivre la périlleuse mais noble lutte pour la transformation positive du pays. Ainsi, le sang versé aurait pu servir d’engrais pour faire eurir l’arbre de la démocratie et du développement mis en terre par le Chef d’Etat assassiné chez lui le 7 juillet 2021.

Alfredo Junior ANTOINE
Ex-Depute de kenscoff
Fait à Kenscoff, le 06 Juillet 2022


Akao Gerson Dominique
PDG de EDENXXI et co-fondateur de HCI hci-ht.com
Tél: +5093888-2121/3154-4921
Mail: [email protected]

error: Content is protected !!