32 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

Les sages-femmes d’Haïti encouragent une bonne santé reproductive pour une maternité sans risque

Pour mieux préparer la journée internationale des sages-femmes, qui aura lieu le jeudi 5 mai 2022, l’Association des Sages-Femmes d’Haïti (ASFH) a tenu sa première conférence nationale à l’hôtel Montana, ce mercredi 4 avril 2022.

Les sages-femmes d’Haïti encouragent une bonne santé reproductive pour une maternité sans risque

« Pour une maternité sans risque et une bonne santé reproductive : Orientons nos regards vers la pratique sage-femme » tel a été le thème de cette conférence nationale. En ce sens, Yves Carmelle FANFAN, Présidente intérimaire de l’ASFH et Monelle ZEPHIRIN, membre de l’ASFH ont respectivement présenté une mise en contexte de l’événement et une historicité du métier de sage-femme en Haïti. Monelle a également abordé la situation des Sages-femmes par rapport à l’exercice de leur profession en Haïti.

Le titulaire du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), Docteur Alex LARSEN, la Ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF), Docteur Sofia LORÉUS, le Représentant Résident du United Nations Population Fund (UNFPA) [Fonds des Nations unies pour la population] en Haïti M. Saidou KABORE, le Chef de la Coopération Canadienne M. Alexandre CÔTÉ, des infirmières/Sages-femmes, des professionnelles de la santé et des membres de la presse ont honoré cette journée spéciale par leur présence.

À travers leurs différentes interventions, ces participants ont fait focus autour de l’importance de ce noble métier, surtout en Haïti. L’un des points les plus saillants de leurs interventions est la nécessité d’encadrer d’avantages ce secteur vital de la santé reproductive pour une maternité sans risque, comme le précise le thème de l’activité. Fournir des supports techniques et financiers aux Sages-femmes qui travaillent en Haïti est une obligation. Cela les permettra d’exercer leur métier avec beaucoup plus de professionnalisme.

Cette conférence est porteuse d’espoir pour le secteur de la santé en Haïti, selon Sofia LORÉUS, première tête du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF). Diminuer les risques de maternité, c’est sauver des vies, poursuit la Ministre. Enfin, Dr. LORÉUS s’engage à faire un plaidoyer auprès du Gouvernement, à travers le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), pour aider les sages-femmes à travailler dans de meilleures conditions.

error: Content is protected !!