25 °C Port-au-Prince, HT
21 août 2019

Les gangs sont lourdement armés confirme le Gouvernement

arme a feu

Le secrétaire d’état à la sécurité publique, Léon Ronsard Saint Cyr, a confirmé que les membres des groupes armés des bidonvilles de Village de Dieu, Cité Plus, des avenues Bolosse et de Grand Ravine ont en leur possession des armes à feu de grand calibre. Ces armes viennent de la République Dominicaine et de la Jamaïque, a expliqué le secrétaire d’état aux journalistes haïtiens.

Le secrétaire d’état à la sécurité publique refuse toutefois de considérer les quartiers servant de repaires aux gangs comme des zones de non droit. Il assure que les forces de l’ordre exerce un contrôle sur l’ensemble du territoire attirant l’attention sur le dispositif sécuritaire mis en place non loin du quartier Cité Plus.
Ronsard Saint Cyr admet qu’il est difficile d’empêcher le trafic des armes à la frontière haitiano dominicaine. Ceci nécessite des ressources financières importantes, explique t-il.

Le président du Sénat haïtien, Joseph Lambert, se dit révolté par la situation. L’état ne peut être à la solde des bandits, lance le parlementaire. C’est également l’avis du président de la chambre des députés. M. Gary Bodeau, s’attend à une réaction de l’exécutif face à l’arrogance des groupes armés. Il confirme que le chef de l’état et les responsables de sécurité publique ont été informés de la nécessité d’empêcher le retour à la violence dans plusieurs quartiers de la capitale. À suivre

Avec Radio Métropole

error: Content is protected !!