27 °C Port-au-Prince, HT
23 septembre 2020

« Les bandits doivent être logés soit en prison, soit au cimetière », selon l’administration de Jovenel Moïse

Lors du 56ème conseil des ministres du mercredi 5 août 2020, présidé par le Chef de l’Etat, Jovenel Moïse, incluant le Premier Ministre, les Ministres, les Secrétaires d’Etat, les Secrétaires généraux de la Présidence et de la Primature, les Directeurs de Cabinet du Président de la République et du Premier Ministre, et des cadres techniques, voire même, des experts, l’administration de Jovenel Moïse appelle à la tolérance zéro pour les bandits.

"Les bandits doivent être logés soit en prison, soit au cimetière", selon l'administration de Jovenel Moïse 1

 » C’est fini le règne des bandits. La durée de vie de ces bandits doit être extrêmement courte, sauf s’ils decident de changer de métier. Ces derniers doivent être logés soit en prison, soit au cimetière. La paix n’est pas un discours. La paix n’est pas un débat théorique. La paix doit être une réalité concrète. Et c’est la loi qu’il faut faire appliquer à tout prix. C’est la loi qui doit régner « , rapporte le ministère de la culture et de la communication dans un communiqué rendu public.

 » Face à la détermination du Chef de l’Etat et de tout le Gouvernement en bloc, les bandits sans exception, doivent savoir qu’ils n’ont aucune chance pour les jours à venir. La peur doit changer de camp. Elle doit laisser le camp de la population pour se retrouver dans le camp des bandits « , peut-on lire dans ce communiqué.

LIRE AUSSI:  Haïti-Carrefour: 3 morts dans une fusillade à Lamentin 54

Pour pallier à ce fléau qui sème le deuil au sein de la population, selon le communiqué du ministère de la culture et de la communication portant la signature de M. Pradel Henriquez, des instructions très claires ont été données par le Président de la République, son Excellence Jovenel Moïse, au Premier Ministre, au Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, au Ministre de la Justice, au Ministre de la Défense, au Secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, à la Police Nationale d’Haïti (la PNH), pour agir vite, dans le cadre de la loi, en vue de rétablir la sécurité générale et la sécurité routière.

LIRE AUSSI:  Haïti: Le militant de l'opposition, Daril Balthazar, cible d'une attaque mercredi soir

Il faut souligner qu’au cours de ce 56ème Conseil des Ministres, le Président de la République, Jovenel Moïse, a réitéré d’un ton ferme, sa volonté d’enrayer ce mal de l’insécurité à travers le pays et de soulager la population qui a trop souffert de la loi des bandits.

error: Content is protected !!