27 °C Port-au-Prince, HT
1 mars 2021

» Le travail de la presse mérite d’être apprécié et encouragé « , dit l’OPC

À l’occasion de la journée Latino-Américaine de la liberté de la Presse le 7 juin, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC), Institution nationale indépendante de protection et de promotion des droits
humains, dans une note transmise à l’agence en ligne KAPZY NEWS, rappelle que la liberté de la presse, liée à la liberté d’expression et au droit à l’information, est un droit humain garanti par les lois de la
République et les instruments internationaux de protection des droits de l’homme.

" Le travail de la presse mérite d’être apprécié et encouragé ", dit l'OPC 1

Note de l’OPC

Commémoration de la Journée Latino-Américaine
de la liberté de la Presse

Fait à Port-au-Prince, le 7 juin 2020


Ce dimanche 7 juin, ramène la journée latino-américaine de la
liberté de la presse. L’Office de la Protection du Citoyen (OPC),
Institution nationale indépendante de protection et de promotion des droits
humains, rappelle que la liberté de la presse, liée à la liberté d’expression
et au droit à l’information, est un droit humain garanti par les lois de la
République et les instruments internationaux de protection des droits de l’homme.


« Le journaliste exerce librement sa profession dans le cadre de la loi.
Cet exercice ne peut être soumis à aucune autorisation, ni censure sauf
en cas de guerre. » (Article 28.1 de la Constitution haïtienne)
« Le journaliste ne peut être forcé de révéler ses sources. Il a toutefois
pour devoir d’en vérifier l’authenticité et l’exactitude des informations.
Il est également tenu de respecter l’éthique professionnelle. » (Article
28.2 de la Constitution haïtienne)
« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui
implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de
chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières,
les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce
soit. » (Article 19 de La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme)
La presse est la courroie de transmission en matière de
revendications pour la protection des droits humains.

En cette occasion spéciale, l’OPC renouvelle sa solidarité aux
travailleurs de la presse parlée, écrite, télévisée et des medias en ligne. Le
travail de la presse mérite d’être apprécié et encouragé.
Il est regrettable de noter, en dépit de son engagement dans la lutte
contre la Covid-19, la presse ne bénéficie pas d’un traitement ou d’un
accompagnement spécial de la part des autorités étatiques. A l’instar
d’autres secteurs vitaux de la vie nationale, la presse est oubliée.
L’Office de la Protection du Citoyen encourage les autorités
étatiques à combattre tout obstacle pouvant nuire à l’exercice de la liberté
de la presse.

Me. Renan Hédouville
Protecteur du Citoyen

error: Content is protected !!