25 °C Port-au-Prince, HT
19 juin 2024

Le retour de Normil Rameau à la tête de la PNH est évident, selon un groupe d’expert en sécurité

Ce groupe d’expert en sécurité sur Haiti au niveau de la diaspora se dit favorable à la nomination du stratège et tacticien Normil Rameau au poste de directeur général a.i de la Police Nationale d’Haïti (PNH), avons-nous appris à la rédaction de l’agence en ligne KAPZY NEWS.

Le retour de Normil Rameau à la tête de la PNH est évident, selon un groupe d'expert en sécurité

À travers un communiqué, ledit groupe soutient qu’il nous faut définitivement des hommes qui ont des couilles qui peuvent donner des résultats, des hommes capables de rétablir les normes et imposer l’autorité étatique sur tous les dix (10) départements géographiques du pays.

Ce groupe a jété son dévolu sur l’ex DG a.i Normil Rameau et a rappelé que l’ancien commandant en chef de la PNH, détenteur d’un record ZÉRO KIDNAPPING lorsqu’il était à la tête de la DCPJ, peut bien résoudre ce problème, s’il n’a pas de contraintes politiques, ni interférence des thuriféraires, des fossoyeurs et des politiciens véreux.

Outre cela, ce groupe d’expert en sécurité sur Haiti dirigé par Gotchen Bernard se réfère aux déclarations de l’ex colonel de l’armée d’Haïti Himmler RÉBU à travers lesquelles il affirme que Normil RAMEAU connait bien son travail et peut accomplir sa tâche avec doigté, d’ailleurs, il a été formé pour pouvoir travailler dans n’importe quel pays dans le monde. C’est un hyper bon technicien  » a fait savoir le colonel.

Selon un article paru le 1er juin 2024 et signé par Gerry Jabon, le grade de DGPNH est la dernière fonction que peut occuper un policier. Une fois passé cet étape, la personne en question ne fait plus partie du corps. Sauf le Directeur général a.i. Normil Rameau est encore dans la PNH. Il est seulement affecté en qualité d’attaché de Police à l’Ambassade d’Haïti à Washington. Ceci dit que Jean-Robert Faveur, Mario Andresol, Godson Orelus, Michel-Ange Gédéon et Léon Charles, après avoir été des Directeurs généraux de la PNH, ne font plus partie de l’institution, l’article 22 de la loi du 29 novembre 1994, portant sur la création, l’organisation et le fonctionnement de la PNH explique qui peut occuper cette poste. «Le Directeur général de la Police Nationale, secrétaire exécutif du CSPN, est choisi parmi les directeurs centraux ou les commissaires divisionnaires et nommé, conformément à la Constitution, pour un mandat de trois ans renouvelable.», dit l’article. Les anciens directeurs généraux pré-cités, n’étant ni directeur central ni inspecteur général ni commissaire divisionnaire, ne sont plus habilité à occuper cette fonction. De même, en étant des anciens policiers, puisqu’ils ne font plus partie de la PNH, ils ne pouvent pas devenir ou reconduire comme Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti. D’où l’illégalité au cas d’une nomination de l’un d’entre eux à la tête de cette institution.

Donc, qu’attendons nous pour faire appel à Normil Rameau, ce stratège, ce tacticien hors pair pour prendre les rênes de l’institution policière afin de rétablir dans les meilleurs délais l’ordre et la paix publique dans le pays.