32 °C Port-au-Prince, HT
23 septembre 2020

Le parti politique ROCH exige la démission du chef de l’Etat

Le Regroupement Organisé pour le Chambardement d’Haïti (ROCH) réclame le départ sans condition du chef de l’État Jovenel pour permettre un dénouement de la situation politique du pays.

Le parti politique ROCH exige la démission du chef de l'Etat 1

Par Celou FLECHER

En conférence de presse vendredi 10 Août 2018, le président de cette structure, Evens Toussaint, déclare que la situation critique d’Haïti est liée à la mauvaise gouvernance de l’Exécutif et l’irresponsabilité du parlement haïtien dans son pouvoir de contrôle en s’impliquant dans des actes de corruption.

Il annonce une journée de protestation pour le jeudi 16 Août 2018 devant les locaux du Parquet de Port-Au-Prince pour continuer de réclamer l’arrestation de tous les individus impliqués dans la dilapidation des fonds de PétroCaribe ainsi que la libération de tous les prisonniers politiques arrêtés lors des émeutes du 6 au 8 juillet dernier.

LIRE AUSSI:  Les journalistes accrédités au parlement sont en grève !

Le militant politique Evens Toussaint invite toutes les forces vives de la nation à entamer un dialogue national pour préparer l’après Jovenel Moïse pour sortir le pays de ce marasme.

 » Une fois Jovenel Moïse est parti, un juge de la Cour de Cassation prendra la barque du pays et aura pour mission de réaliser des élections libres, honnêtes et inclusives « , a-t-il expliqué.

error: Content is protected !!