32 °C Port-au-Prince, HT
12 août 2020

Le parti « Élan Démocratique pour la Majorité » opte pour le départ de Jovenel Moïse le 7 février 2021

Les leaders du parti politique « Elan Démocratique pour la Majorité (EDEM), fixent leur position sur la conjoncture actuelle à travers une proposition de sortie de crise. Dans un document acheminé mercredi 8 juillet 2020 à la rédaction de KAPZY NEWS, le Coordonnateur National de cette structure socio-politique, l’ex député de Marigot, Déus Déronneth, a plaidé pour le départ du président Jovenel Moïse le 7 février 2021 et a proposé un juge issu de la Cour de Cassation pour assurer la transition.

Le parti "Élan Démocratique pour la Majorité" opte pour le départ de Jovenel Moïse le 7 février 2021 1

Par : Célou FLÉCHER

Par cette proposition , l’ancien parlementaire dit s’aligner dans le camp de la loi et la Constitution amandée du 29 mars 1987, suivant les dispositions de l’article 134-2 , évoquant sans équivoque la fin du mandat du chef de l’État.

En conséquence, le Coordonnateur National du parti « Élan Démocratique pour la Majorité (EDEM), appelle à la sagesse de Jovenel Moïse pourqui’il puisse appliquer une fois, la Constitution et laisser le pouvoir à la date susindiquée.

Ainsi, considérant que les élections n’ont pas été organisées dans les échéances constitutionnelles, le départ de Jovenel Moïse coïncidera avec le début d’une transition qui est le résultat de l’appétit affreux et l’intransigeance des décideurs politiques que le pays ne doit pas rater.

De ce fait, le parti a élaboré les points fondamentaux de cette transition devant axer sur un accord de gouvernabilité socio-politique et économique pour une durée de vingt-quatre (24 ) mois après le départ de Jovenel Moïse le 7 février 2021.

LIRE AUSSI:  Haiti-Crise: Le parti AC appelle les protagonistes à s'asseoir à la même table

Sur ce, le parti propose entre autres, « un juge de la Cour de Cassation pour assurer la transition, trouver un accord politique avec toutes les forces vives de la nation pour la réussite de cette transition avant le 7 février 2021, rétablir l’autorité de l’État sur tout le territoire national, mettre sur pied un vrai programme de désarmement national et moderniser la diplomatie haïtienne, réaliser des procès de tous les massacres et dédommager les victimes et initier le procès de la dilapidation des fonds PÉTROCARIBE ».

De plus, Déus Déronneth a plaidé en faveur de la réalisation de la Conférence Nationale Souveraine et inclusive consistant à élaborer une nouvelle Constitution qui repose sur la réalité haïtienne en tenant compte des coutumes, mœurs et traditions, élaborer un plan national de développement, signer un accord d’application du plan de développement national sur une période de 25 ans sans interruption, établir le cadre de l’administration publique nationale et harmoniser les différents secteurs de la vie nationale.

LIRE AUSSI:  Haïti: De nouvelles têtes dans le cabinet ministériel du premier ministre Jouthe Joseph

Au final, le parti Élan Démocratique pour la Majorité (EDEM) », encourage les autorités de l’État à mettre en place une campagne d’écucation civique à l’échelle nationale, trouver l’équation du développement économique afin de moderniser le système économique prenant en compte l’investissement direct de l’étranger et l’utilisation des ressources naturelles et en fin, mettre sur le cap la réalisation des élections générales.

error: Content is protected !!