32 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

Le Parlement libyen saccagé et incendié par des manifestants en colère

Vendredi, le siège du Parlement libyen à Tobrouk, dans l’est du pays, a été investi par les manifestants, qui y ont commis des saccages importants pour protester contre l’incurie des institutions.

Le Parlement libyen saccagé et incendié par des manifestants en colère

Ces troubles interviennent alors que le pays connait des longues coupures de courant depuis plusieurs jours en raison du blocage de la production pétrolière sur fond de conflit entre les camps rivaux. En effet, la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé jeudi des pertes de plus de 3,5 milliards de dollars.

En parallèle, les négociations pour la paix patinent: le Premier ministre du gouvernement rival de Tripoli a ainsi affirmé  » joindre sa voix  » aux protestataires et appelé à la tenue d’élections. 

Selon plusieurs chaînes de télévision, des manifestants ont pénétré à l’intérieur du bâtiment et commis des saccages. Des images diffusées par les médias montraient d’épaisses colonnes de fumée noire se dégageant du périmètre de la bâtisse après que des jeunes protestataires en colère ont brûlé des pneus.

D’autres médias ont affirmé qu’une partie du bâtiment a été brûlée. Le Parlement était vide lorsque les manifestants y sont entrés, vendredi étant jour férié en Libye.
Un bulldozer conduit par un manifestant a défoncé une partie du portail de l’enceinte du bâtiment, facilitant l’irruption des manifestants à l’intérieur, selon les images. Des voitures de députés ont été incendiées. Plus tard, d’autres engins de chantier sont arrivés et ont commencé à défoncer des pans des murs du bâtiment.


D’autres manifestants, dont certains brandissaient des drapeaux verts de l’ancien régime de Mouammar Kadhafi, jetaient en l’air des documents qu’ils ont récupérés dans les bureaux.

error: Content is protected !!