31 °C Port-au-Prince, HT
28 juin 2022

Le MCFDF commémore la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes à Hinche et lance les 16 jours d’activisme

 » Vyolans sou fanm ak tifi se pi gwo lenmi pou yon sosyete, n ap denonse l « , c’est sous ce thème que la ministre à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme, Dr. Sofia Loréus, a célébré, le jeudi 25 novembre 2021, à Hinche (Département du Centre), la journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles. À cette occasion, la titulaire du MCFDF en a profité pour lancer la campagne des seize (16) jours d’activisme contre la violence basée sur le genre, un événement international annuel qui débute le 25 novembre, a constaté l’agence de presse en ligne KAPZY NEWS.

Le MCFDF commémore la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes à Hinche et lance les 16 jours d'activisme

Pour appuyer cette initiative prise par le MCFDF pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes, plusieurs personnalités et autorités locales ainsi que des partenaires internationaux ont brillé par leur présence dans le plateau Central. Il s’agit du Maire de la commune de Hinche, M. Estamon Jean, du commissaire du Gouvernement de Hinche, Me. Edler Guillaume, du délégué départemental de Hinche, M. Burdri Coriolan, du Doyen du Tribunal Civil de Hinche, de la coordonatrice départementale du Centre du MCFDF, Mme. Jésula Mezard, du coordonnateur du Conseil National de la Société Civile Ayitienne, Joseph Domingue Orgella, de la représentante de l’ONU FEMMES, Mme. Dédé Ékoué, du responsable du MSPP, Dr. Joseph Dénis Jean Baptiste, du responsable de Zanmi Lasante, Ermaze Pierre, de la responsable des affaires féminines VBG /PNH, l’inspectrice divisionnaire, Mme. Marie Ronide Fontaine, du commissaire de Hinche, entre autres […]

Dans ses propos de circonstances, la ministre à la condition féminine et aux droits de la femme, Dr. Sofia Loréus, a dénoncé haut et fort les cas de violences infligées aux femmes par leurs partenaires intimes. Se référant à une enquête réalisée sur le terrain de novembre 2016 à avril 2017 par l’EMMUS VI, la ministre Loréus a indiqué que 34% des femmes mariées ont révélé avoir subi des agressions sexuelles de la part de leurs conjoints.

 » L’élimination des violences faites aux femmes et aux filles doit faire partie intégrante du programme de développement de l’horizon 2030. C’est pourquoi nous devons inclure des groupes bien déterminés dans les nouveaux objectifs de développement durable d’Haïti « , a fait savoir la Ministre.

 » Le ministère que je dirige s’engage à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes afin de prendre des mesures pour permettre aux femmes d’accéder aux services juridiques. Aujourd’hui et plus que jamais, nous devons nous mobiliser pour créer une société où les femmes et les filles doivent embrasser toutes les formes de violence afin de réaliser leur plein potentiel, de jouir de tous leurs droits, de réaliser tous leurs besoins et utiliser leurs capacités dans la société. Nous devons nous unir pour faire face à la violence et à l’impunité pour toutes les victimes de violence. Nous dénonçons tous les actes de violence contre les femmes et les filles « , a déclaré Dr. Sofia Loréus lors de la journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles.

Il faut souligner qu’aucours de cette cérémonie plusieurs femmes dans le département du centre ont été honorées par la ministre en vue de reconnaître leurs engagements dans la lutte pour le respect et la protection des femmes et filles dans ledit département. Un groupe de personnels de santé, médecins et infirmières, se sont également joints à la journée du 25 novembre 2021, sous la coordination du MCFDF et ont réalisé une clinique mobile gratuitement à l’intention des femmes dans les locaux de  » Le Manguier « , à Hinche.

error: Content is protected !!