32 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

Le CADOA se désolidarise de l’accord 11 septembre

Dans une résolution du 31 mars adoptée par les membres du Collectif Anciens Députés de l’Opposition et Alliés ( CADOA), signataires de l’accord de 11 septembre du gouvernement d’Ariel Henry, avouent leur désolidarisation à ce dit accord.

Le CADOA se désolidarise de l'accord 11 septembre

Selon certains responsables du CADOA, cette décision a été prise par le corps en raison de la mauvaise gouvernance et l’incapacité du premier ministre de facto, Ariel Henry, à gérer surtout la crise politique actuelle.

L’ancien député de Mirebalais, Abel Descollines estime que le pouvoir en place n’est pas à la hauteur de gérer la crise actuelle que fait face les membres de la population. Les problèmes de la faim, de l’insécurité, de l’insécurité ont été des principales raisons qui ont poussé le Collectif des Anciens Députés et Alliés (CADOA) à signer l’accord du 11 septembre comme bon nombre de structures l’ a fait. Toutefois, selon l’ancien parlementaire, le premier ministre de facto, Ariel Henry, ne fait participer à la violation de cet accord dans sa plénitude.

Le CADOA invite tous ses membres de se tirer de la gouvernance du premier ministre, car pour la coordination de cette structure, ce gouvernement n’est en train de faire qu’aggraver la situation difficile qui vit la population haïtienne.

Par ailleurs, le bloc politique CADOA critique les démarches visant à réaliser des élections dans de telles situations actuelles, et de penser à une quelconque réforme constitutionnelle avec une nation déchirée par la division. La structure invite les forces vives de la nation à conjuguer leurs actions ainsi que leurs efforts, en vue de dégager une solution capable de faire sortir le pays de ce marasme.

error: Content is protected !!