23 °C Port-au-Prince, HT
13 novembre 2019

L’avocat Newton Louis St Juste se prononce enfin

Dans un message adressé au Peuple haïtien ce 17 octobre 2019, date ramenant le 213ème anniversaire de la mort de Jean-Jacques Dessalines, l’avocat Newton Louis St Juste en a profité pour se prononcer sur la situation du Pays.

L’avocat Newton Louis St Juste se prononce enfin 1

Dans le même esprit que son dernier message daté du 9 septembre 2018, il a présenté ses sympathies aux citoyens victimes de septembre à dans le cadre de la mobilisation à travers tout le pays en les invitant à la vigilance, l’intelligence et de résilience pour mener à bout cette vraie bataille devant nous conduire à la libération totale du pays : LA BATAILLE CONTRE LA CORRUPTION ET CONTRE CEUX QUI L’ENTRETIENNENT ET EN JOUISSENT.

Rappelant que depuis le 17 octobre 1806, ces batailles n’ont conduit qu’à des changements de personnel politique et non à la fin de ce système multiforme d’exploitation, il exhorte le peuple haïtien à tout faire que cette lutte ne soit pas récupérée et usurpée comme par le passé.
Enfin, il convie les haïtiens d’Haïti et de la Diaspora à rester mobiliser pacifiquement pour arriver dans l’immédiat au procès équitable des auteurs des massacres de La Saline, de Carrefour-Feuilles, des assassinats survenus dans le Pays pendant ce mois de mobilisation et des dilapidateurs des fonds de PetroCaribe.

Voici la teneur de ce message :

Port-au-Prince, ce 17 octobre 2019
Chers compatriotes,

213 ans après l’assassinat de l’Empereur Jean Jacques Dessalines et celui du rêve d’une Haïti inclusive dont ses fils jouiraient en toute équité les fruits, nous voici depuis plus d’un mois engagés dans la vraie bataille devant nous conduire à la libération totale : LA BATAILLE CONTRE LA CORRUPTION ET CONTRE CEUX QUI L’ENTRETIENNENT ET EN JOUISSENT.
Permettez avant toute chose que je transmets mes sympathies aux parents et proches des victimes de ces dernières semaines et souffrez que je cite quelques noms en saluant les assassinats de Vladimir FEBE, Pierre Richard RIGUEUR, Josemano VICTORIEUX dit Badou, Néhémie JOSEPH, pour ne citer que ceux-là. J’ai une pensée spéciale pour leurs femmes et leurs enfants, surtout pour Beganthy Annyha Wendy JOSEPH, la femme de Pierre Richard RIGUEUR, qui porte un enfant de 6 mois qui ne connaitra jamais son père. Je veux aussi présenter mes sympathies aux compatriotes qui ont été injustement arrêtés ou battus pour avoir osé protester contre la faim et la corruption. Il en est de même des victimes de la violence réelle et ou symbolique, je veux parler des marchandes et marchands qui doivent sortir chaque jour pour entretenir leurs familles, des citoyens dont les entreprises ont été incendiées et pillées, des élèves et étudiants qui ne peuvent pas aller à l’école et à l’université, bref, tous les compatriotes traumatisés par cette insécurité sans cesse galopante.

Chers compatriotes,
La bataille contre la corruption et ses corollaires l’exclusion et la misère est la clé qui ouvrira la porte du mieux-être à nos progénitures et aux progénitures de nos progénitures. Pour la gagner, nous devons faire montre de vigilance, d’intelligence et de résilience. Nous devons être vigilants pour que notre lutte ne soit pas récupérée et usurpée par ceux-là qui veulent réitérer l’exploit macabre et ignoble des assassins de Dessalines, à savoir remplacer les colons et maintenir le système d’exploitation. Nous devons être intelligents en prenant le soin de définir le système multiforme que nous sommes en train de combattre et d’identifier nos ennemis et nos alliés. Comme nos ancêtres, nous devons être résilients en ce sens que nous devons résister jusqu’à ce système soit remplacé par un autre qui tienne compte de nos droits fondamentaux et de notre dignité.

Chers compatriotes,
De toute notre histoire, depuis le drame du Pont rouge, ces batailles n’ont conduit qu’à un changement de personnel politique sous la coupe réglée des maitres visibles et invisibles de ce système multiforme d’exploitation. Armés de notre vigilance, intelligence et résilience, nous devons continuer à nous battre pour changer avant tout le système politique en instituant un système électoral transparent en ce qui a trait au financement de la campagne électorale et remplacer le système d’inégalité sociale par un système fondé sur le mérite et la répartition équitable des ressources du Pays comme le préconisait le Père fondateur de cette Nation, Jean-Jacques Dessalines.

Enfin, je convie tous mes compatriotes d’Haïti et de la Diaspora à maintenir la mobilisation pacifique pour la réalisation dans l’immédiat d’un procès équitable aux fins de faire la lumière sur l’identité des auteurs, co-auteurs et complices des massacres de La Saline, de Carrefour-Feuilles, des assassinats survenus ces derniers jours dans plusieurs Départements du Pays. Et comme je l’ai dit dans mon message du 9 septembre 2018, je vous exhorte à rester mobilisés pacifiquement pour un procès équitable de tous les dilapidateurs des fonds de PetroCaribe de 2006 à date, l’adoption d’un modèle de lutte contre la corruption conforme à notre culture et la réforme de notre système juridique eu égard à la corruption, au blanchiment d’argent, au détournement des fonds publics en particulier et aux crimes financiers en général.

Non nobis Domine, non nobis, sed nomini, tuo da gloriam
Newton Louis St Juste, Avocat
Jeudi 17 octobre 2019, 0h54