26 °C Port-au-Prince, HT
9 décembre 2019

L’aspect historique de la constitution; les mandataires l’ignorent.

Paru le 8 Mai 2018

Par : Junior LUC

Qui ne connait pas que les parlementaires sont les représentants du peuple? Et que leur premier interêt devrait être les questions-population? Dans une forme de gouvernement où le peuple exerce la souveraineté, mise à part de contrôler des actions du gouvernement, de légiférer, les parlementaires ont aussi comme prérogative de contrer les propositions de loi visant à rayer la population de la liste des préoccupations du pouvoir en place. À travers les lois émanant du parlement , les législateurs doivent s’assurer des performances des services publics et des indices de résultats. Les procédures mise en oeuvres pour avoir des résultats concrets doivent être transparentes.

Les parlementaires parlent de nos jours de sommation, d’interpellation, de remaniement. Quelque soit la demarche employée pour remettre en question la performance du gouvernement, on a remarqué qu’elle a subit d’une panne de ce qu’on pourrait appeller “mécanisme de responsabilisation interne d’une part et publique ou sociale d’autre part. “ Ces responsabilités renforcent la performance politique et administrative des agences gouvernementales et les lient de manière horizontale et verticale. Elles encouragent l’État à se montrer plus responsable envers les citoyens et suggèrent la participation active de la population. Cette stratégie de devloppement a été mise en évidence dans des pays comme la Russie, le Rwanda, le Brésil. Après peu près d’une quizaine d’années, ces pays susmentionnés ont connu un ressort au moins acceptable aux yeux du monde entier .

Alors qu’en Haïti, nos décideurs, les gardiens de la constitution, peinent encore à trancher la soif de la populace à travers leurs prises de positions. Depuis 1987, le peuple haïtien essoufle et a 3 grandes envies clairement définies par la constitution 87 amendée: Justice, transparence et participation. Lorsque les luttes de nos élus ne sont pas transparentes , les mandants sont confus. Ils ont plutôt intention que les mandataires s’adonnent effectivement à des revendications mais à des fins personnelles.

Dans une société où la circulation de l’information entre les ministères, les fonctionnaires du gouvernement et le public sont harmonisés, ce sera le peuple qui va rapidement crier halte-là. Il y aura un retour de l’information en ce qui concerne l’inéfficacité des services. Et les parlementaires, puisque c’est leur rôle, ils vont procéder à différentes méthodes pour ajuster les reformes publiques. Vu que les autorités ne se tiennent pas compte du fait historique de la constitution, elles ont cru que toutes les décisions doivent émaner directement soit du Palais National ou du Parlement.

Junior Luc

error: Content is protected !!