26 °C Port-au-Prince, HT
27 septembre 2020

LAKOU POLITIK :Nettoyage des rues de Cité Soleil samedi

Des dizaines de citoyens bénévoles munis de pelles et de brouettes, ont répondu samedi 26 mai 2018 à l’appel du journaliste Danielo Fequière pour participer au nettoyage dans certains quartiers de Cité-Soleil. Ce projet découle d’une initiative venant du staff de l’émission LAKOU POLITIK, a constaté l’agence de presse KAPZY NEWS.

Des jeunes de diverses zones de la capitale haïtienne et des habitants de la commune de Cité-Soleil sont venus prêter main-forte à cette campagne de nettoyage.

Dans les quartiers de Projet Drouillard et Bloc O, les abords du cours d’eau étaient envahis par des ordures ménagères de toutes sortes qui offraient un spectacle de désolation. À certains endroits les déchets s’empilaient en plusieurs couches, a observé le journaliste Roody Germain qui s’est rendu sur place.

Interrogés par KAPZY NEWS, les habitants de Cité-Soleil, notamment ceux de Projet Douillard et de Bloc O se plaignent des odeurs nauséabondes que dégagent ces ordures. « Nous souffrons ici de ces saletés. Nous avons besoin ici de l’aide de la Mairie. Les dirigeants actuels ne font presque rien pour résoudre le problème d’insalubrité », a dit Paulemond Bernard, un acteur du changement de la Fondation ALOVI.

LIRE AUSSI:  Une haïtienne retrouvée morte à l'intérieur d'une camionnette au Chili

Olna Dieuveil et Cadet Raph Anderson, deux jeunes volontaires venant de Delmas 33, ont abondé dans le même sens, estimant que les odeurs sont insoutenables. Selon eux, il est important de garder l’environnement en bon état pour les générations à venir.

Danielo Fequière, l’un des pionniers de cette initiative, dans une interview accordée à KAPZY NEWS, s’est indigné des conditions dans lesquelles vivent les habitants de Cité-Soleil, l’une des communes les plus vulnérables aux intempéries et aux inondations.

« Ce n’est pas possible de continuer comme ça », a déclaré le présentateur-vedette de l’émission LAKOU POLITIK. Il a indiqué que le but de cette opération est de créer un effet de conscience chez les jeunes et aussi de les faire participer à une activité citoyenne.

LIRE AUSSI:  RNDDH et SOFA dressent leur bilan sur le viol collectif perpétré à la prison civile des Gonaïves

Pour conclure, le journaliste Danielo Fequière se réjouit de la réussite de la journée du samedi 26 mai et entend poursuivre et étendre cette campagne de nettoyage dans toutes les autres communes.

Auteur : Roody Germain

error: Content is protected !!