23 °C Port-au-Prince, HT
14 septembre 2021

Le miroir de l'info !

La première vente signature de l’ouvrage «Si les culottes pouvaient parler» s’est révélée une grande réussite

Le vendredi 16 octobre 2020 a marqué la date de la grande première vente signature de l’ouvrage du jeune auteur Jean Michelot Polynice: «Si les culottes pouvaient parler», à l’école St François de Sales de rivière Froide (Carrefour). En parallèle, cette date a aussi marqué le début d’une profonde révolution dans le milieu éducatif Haïtien.

La première vente signature de l'ouvrage «Si les culottes pouvaient parler» s'est révélée une grande réussite 1

Il est clair que le sexe fait partie des sujets qui se taisent dans notre milieu éducatif. L’ouvrage de Michelot fait, sans le dire, une apologie pour une éducation sexuelle de qualité dans les milieux scolaires. Avec des histoires vraies, qui montrent les faiblesses de la surveillance parentale, de la surveillance dans les milieux scolaires, sans oublier le manque d’engagement de l’église face au développement psychosexuel des adolescents et adolescentes, ce livre mérite d’être analysé beaucoup plus en profondeur.

C’était très intéressant de voir ces jeunes en train d’interagir avec le conférencier Gabynho sur l’importance de l’ éducation sexuelle à l’école. Après l’intervention de Gabynho, arrive le moment de procéder à la vente signature de l’ouvrage. L’activité s’est donc terminée avec une partie culturelle mettant en scène des jeunes talents issus de l’école et de l’extérieur.

Ce fut un premier pas, il reste encore beaucoup de chemins à parcourir, car un ouvrage comme celui-ci mérite d’ être lu par plus d’un. Il faut féliciter le jeune auteur Jean Michelot Polynice (Le Cupidon) pour le risque qu’il a pris en écrivant ce livre, et également à LAKAY ÉDITIONS pour le travail réalisé. Succès à vous!

©Tous droits réservés©

error: Content is protected !!