27 °C Port-au-Prince, HT
25 février 2021

La caravane de l’art, symbole d’engagement contre la déculturation ?

Du 20 juillet au 15 août a eu lieu la 4e édition de la caravane de l’art dans plusieurs zones du pays. Au menu : conférences, ateliers, peinture, jeux et danses traditionnelles.  Toutes ces activités se sont déroulées autour d’un thème spécifique: « Ann jwe poun ret zanmi ».

La caravane de l'art, symbole d'engagement contre la déculturation ? 1

Par : Jessica Nazaire

L’Organisation Nationale des Promoteurs d’Art (ONP-ARTS) a été cette année encore dans plusieurs endroits du pays, notamment Carrefour, Léogane, Trouin, la vallée de Jacmel et Pétion- ville. Ce désir de se divertir sainement, n’est qu’un pretexte pour indexer les dérives sociales et imposer l’univers culturel haïtien.

Le passage de la caravane à Trouin, coup d’oeil.

La caravane de l'art, symbole d'engagement contre la déculturation ? 2

« Dans le seul but de permettre aux habitants de Trouin de revenir au temps ancien, nous avons formé environ 215 personnes, 150 dans les dessins et peinture, et environ 65 personnes dans les danses traditionnelles, affirme l’un des organisateurs. Aidé par le casec Guy primé et IJAPT (initiative des jeunes pour l’avancement de Trouin), ces derniers leur ont permis de jouer leur partition dans la lutte contre la déculturation en Haiti », ajoute-t-il.

Par ailleurs, il y a eu un ensemble d’activités organisées à la Direction Nationale du livre (DNL) et à la Bibliothèque Michèle Tardieu pour clôturer ce mois de traditions artistiques. Dessins, théâtres, exposition des œuvres d’art, entre autres. Une conférence a été présentée par le musicien Raymond Noël dit Welele Doubout sur le tambour, un patrimoine culturel qui jouait autrefois un rôle important dans notre vie, surtout en matière de communication. » Nous devrions le sauvegarder pour tenir notre culture en vie », a expliqué le percussionniste.

Stéphane Laurent et Walex Pierre ont eu le plaisir d’organiser une conférence-débat sur le thème : Cérémonie du Bois-Caïman au cours de laquelle le talentueux Mackenson Bijoux a embelli l’activité à travers ses textes sur la cérémonie du bois caïman et sur l’occupation américaine. Environ 250 visiteurs ont pris part à cette activité louable, selon les estimations de l’ONP-ARTS.

À en croire l’un des organisateurs, les Pétion-villois et les habitants des zones avoisinantes ont bien accueilli la caravane. Malgré l’absence des sponsors, ce dernier à avouer qu’avec leur faible moyen, ils ont organisé une collecte de fonds entre eux pour la réussite de cette 4e édition.

La caravane de l'art, symbole d'engagement contre la déculturation ? 3

Il faut garder en mémoire qu’ONP-ART, Organisation Nationale des Promoteurs d’Arts, fondée par des étudiants de l’école nationale des arts (ENARTS), le 15 avril 2014, se donne pour mission de former, encadrer les jeunes et promouvoir les jeux traditionnels. De fait, pour rester fidèle à cet engagement bien compris par le public, ils sont déjà motivés pour une 5e édition plus enrichissante.

[email protected]

error: Content is protected !!