25 °C Port-au-Prince, HT
26 juillet 2021

Le miroir de l'info !

Kaytrans Ayiti, de l’enfer au paradis

En Haïti, les transgenres sont la cible de discrimination et de stigmatisation. Cette communauté est contrainte de refouler son expression de genre, se suicider ou accepter difficilement de vivre son quotidien dans une ambiance cauchemardesque. Pour leur permettre de vivre librement leur transidentité, à l’initiative d’une organisation locale qui milite pour le respect des droits des trans, l’action communautaire pour l’intégration des femmes vulnérables en Haïti (ACIFVH), une maison d’accueil baptisée Kaytrans Ayiti a ouvert ses portes à Port-au-Prince en mars 2020. Pour les personnes transgenres, c’est un havre de paix, le seul endroit du pays où il fait beau de vivre. En dehors de cette structure, elles disent avoir connu l’enfer. Fuyant la stigmatisation et la discrimination sociale, à travers Kay trans, en silence, elles essaient de construire un symbole de résistance pour faire bouger les lignes.

Kaytrans Ayiti, de l'enfer au paradis 1
Deux transgenres affichant leur transidentité à Kaytrans Ayiti HCImages®

Suivez ce grand reportage à travers ce lien :

error: Content is protected !!